Candidats pour être étalons Selle français
jeudi 29 mai 2008

ansf-compiegne-opium
Opium de Talma - Ph. Les Garennes

Sous l’œil attentif des juges présidé par Michel Gaspard, 48 étalons Selle Français de 2 ans et 48 autres de 3 ans se présenteront à la qualificatives de Cluny vendredi 30 mai.

Prélude de la finale qui se déroulera à Saint Lô les 26, 27 et 28 septembre, les qualificatives se disputent sur trois épreuves : l’évaluation du modèle, ici effecuée par Jean Louis Lenoury, Alcide Bacheley, François Gorioux et Dominique Willaume, une évaluation des allures, et de sauts montés pour les chevaux de 3 ans, réalisée par Michel Gaspard, Jean-Luc Dufour, Jacques Mistelli et Jean-Baptiste Martinot, et enfin une évaluation sur les barres notée par Marc Roguet, Michel Martinot et Pierre Henriot. L’objectif : détecter les reproducteurs de la race Selle Français de demain.

Seront alors qualifiés pour le concours national des males Selle Français, environs 80 chevaux de 2 ans et 80 chevaux de 3 ans ayant obtenus les meilleures notes lors des 6 qualificatives : -Chalon en Champagne, le 13 mai-Cluny, le 31 mai - Saint Lô, du 3 au 5 juin -Saintes, le 10 juin-Le Lion d’Angers, le 12 juin-Saumur (uniquement pour la section dressage) du 25 au 28 septembre Toutefois, outre leur classement, tous devront avoir obtenu une note minimum de 5/10 aux aplombs et postérieurs lors des épreuves qualificatives et ne présenter un statut ostéo- articulaire excellent, bon ou intermédiaire selon le protocole du « Professeur Denoix » (qui devra être joint avec l’engagement à la finale).

A Cluny, seront présents quelques grands noms de l’élevage Français comme l’élevage de Michel Guiot « de Talma », les « Courcelle » de Yves Chauvin, les « Du Banney » de l’EARL…. Chez les 3 ans on remarque la présence de 6 fils de Damiro B, soit 12,5% des chevaux présentés alors qu’ils sont la moitié moins chez les deux ans, où Jazz Band Courcelle fait partie des pères les plus représentés avec 5 produits

Photo d'archive: Les Garennes/JL Perrier