Cavaliers et Eleveurs Bourguignons en réunion
mercredi 21 février 2007

cluny7-martinot
Jean-Michel Martinot, président de l'ABCP et Jean-Baptiste Martinot, vainqueur des 6 ans avec Matyss. - Ph. Catherine Bloch

Samedi se sont succédées les assemblées générales de la jeune « A.B.C.P. » (association bourguignonne des cavaliers professionnels) et de l’association régionale des Eleveurs de chevaux de sport de Bourgogne.

Cette journée fut l’occasion de faire un point sur les projets en cours mais aussi d’apprécier les étalons nationaux et privés de la circonscription de Cluny.

Photo: à gauche Jean-Michel Martinot, président de l'ABCP, à droite Jean-Baptiste Martinot, vainqueur des 6 ans avec Matyss - Ph. C. Bloch

Dès sa création en avril dernier, la jeune Association Bourguignonne des Cavaliers Professionnels, présidée par Jean-Michel Martinot, a souhaité travailler en étroite collaboration avec l’association des éleveurs de chevaux de sport de Bourgogne sur des projets de développement de la filière, tout en menant pour ses membres des actions de communication et en organisant des stages.Déjà, et suite à une rencontre cet automne entre éleveurs et cavaliers, ces derniers ont proposé un projet de « pré-entraînement des jeunes chevaux de sport de Bourgogne » qui devrait voir le jour en fin d’année après avoir été précisé et en espérant pouvoir mobiliser des aides de la part des financeurs publics.Ce projet vient donc s’ajouter à la longue liste des actions menées par les éleveurs bourguignons présentées lors de leur assemblée générale : éditer le catalogue des éleveurs avant le C.I.R. de Cluny, être présent à la Grande Semaine de Fontainebleau et Equita’Lyon, maintenir l’aide à la saillie versée dans le cadre du programme d’amélioration génétique (30 000 euros versés par le Conseil Régional de Bourgogne).Cette matinée fut également l’occasion d’évoquer des nouveautés telles que la présentation des 3 ans montés sur un parcours lors du concours régional, le test du cycle amateur jeunes chevaux ou encore le projet de tester la notation des 4 ans par l’introduction d’une phase de dressage sur leurs parcours (ce système de notation serait testé lors des C.I.R. cette année a priori).

Photo: Baloo du Camp - Ph. C. Bloch

Comme il est devenu tradition, les meilleurs éleveurs bourguignons furent récompensés. La palme en obstacles revient, pour la deuxième année consécutive, au candidat à la présidence de l’ANSF, Yves Chauvin. En dressage, la récompense est revenue au naisseur de Cristal de Beaune (Rhapsodien) (IDR 150), François Sécula Gaudillat. Et alors qu’ils avaient déjà reçu le titre de meilleur éleveur de complet l’an passé, Michèle et Hugues Baudvin ont de nouveau décroché le titre suite à la victoire de Lord de Lignière (Hand In Glove) au Mondial du Lion des 7 ans, propriété des époux Grivot, également bourguignons.Le président des éleveurs, le Docteur-Vétérinaire Yves Gay, voulut souligner de plus deux faits marquants pour la région : l’excellente prestation de Play Again Dorchival (Jaguar Mail) lors du championnat de France des 3 ans et né chez Sébastien Fonck ainsi que la victoire de Matyss de l’Aubrée (Expério*HN) sous la selle du cavalier bourguignon Jean-Baptiste Martinot au championnat de France des 6 ans.

Photo: Michèle et Hugues Baudvin - Ph. C. Bloch

Après les étalons de trait et poneys, et les étalons nationaux Baloo du Camp (AQPS fils de Lou Piget) et Norton de Gravant (fils de Le Tot de Semilly qui fera la saison en 6 ans sous la selle de Bruno Garez) présentés dans la cour du Haras National de Cluny, les étalons de sport furent présentés en main dans le petit manège du haras, une présentation complétée pour certains par la diffusion sur grand écran de leurs parcours.

Photo: Norton de Gravant - Ph. C. Bloch

Aux côtés des étalons nationaux, dont deux « élites » affectés cette année à Cluny : Grenat de Grez (Saphir Rouge II) et Rosire (Uriel), les éleveurs purent apprécier le fils SFA de Cumano, Nighthawk, copropriété Guy Perry et Jean Martinot, Newcastle d’Auvray (Harlay l’Echenau) propriété de Maxime Vallet, Drop des Varennes (Galoubet A), Fidélio du Donjon (fils d’If de Merzé, qui devrait retrouver la route des concours sous la selle de Jean-Michel Martinot), Gallivant II (Jalisco B) à Hubert Alamartine, Ivanohé Sauvage (Allegreto) à Henriette Desbrosse ainsi que Nice de Prissey (Rosire*HN) à Marie-Thérèse Loichet, frère utérin d’Idéal de Prissey (champion de France des 6 ans en 2002).

Photo: Newcastle d’Auvray et Maxime Vallet - Ph. C. Bloch