Cheval Passion aura bien lieu !
vendredi 08 décembre 2000

Cheval passion salon
J.-C. Jourdan (dte) et M. Maridet (gche)

Le plus grand rendez-vous équestre de la moitié sud de la France se déroulera du 17 au 21 janvier 2001. D’ici là, Jean-Claude Jourdan et Michel Maridet, deux des quatre principaux acteurs de la réussite de ce salon-spectacle, sont passés par Paris pour nous confirmer la tenue de l’édition 2001.

Devenu incontournable dans le paysage équestre français et européen, Cheval Passion perdure depuis 16 ans au Parc des Expos de la ville où l’on danse sur les ponts. Ici, on danse aussi sur et avec les chevaux, les stars d’un instant, placés au cœur d’une organisation parfaite. Salon convivial par excellence, « il a démarré au comptoir d’un bistrot », se souvient Jean-Claude Jourdan, un sourire aux lèvres. L’idée est donc née au fond d’un verre d’anis, folle comme ses inventeurs mais si belle. Imaginez qu’à l’époque - nous étions en 1984 – seul existait le salon du Cheval de Paris.

En l’espace de seize ans, Cheval Passion a conquis le cœur de 110.000 visiteurs, répartis sur cinq jours (pour comparaison, le Salon du Cheval de Paris accueille 170.000 visiteurs sur 9 jours). Rendez-vous des amoureux de l’équitation de loisir et artistique, c’est la deuxième plus grande manifestation de la région après le Festival de Théâtre d’Avignon. Objectif n°1 :la convivialité. Autour du cheval, de ses utilisations pastorales et artistiques, le comité organisateur a choisi de suite de se démarquer de ses « concurrents » et ne pas traiter des sports équestres. On y retrouve donc beaucoup de chevaux portugais et espagnols, nés souvent dans la région, qui excelle dans les exercices de dressage et de haute école. Cheval Passion a d’ailleurs réussi le tour de force de réunir des cavaliers d’horizons très différents : dressage, cascade, haute école, etc. « Le but final est de ne pas opposer la bombe au Stetson. » Depuis les débuts, des dizaines d’artistes ont fait leurs premiers pas sur scène à Avignon et tournent actuellement dans toute l’Europe : Jean-Marc Imbert, M. Boiliveau, et bien d’autres.

Tous les métiers sont représentés à Cheval Passion. Tous les types de spectacles aussi d’ailleurs. Voltige, poésie, humour, cascade, rien n’est oublié, pour le plus grand bonheur des passionnés. De nombreux numéros naissent dans cette endroit devenu la mecque du spectacle équestre. Des concours sont aussi organisés : Pur Sang Arabe, chevaux américains, chevaux ibériques, attelage, camargues. Vient enfin le temps de se rendre à la Bodega, sorte de cabaret pour équidés et humains associés dans la volonté de bien faire. Cette arène, entourée de quatre restaurants thématiques, propose des animations nouvelles chaque année. 4000 places, une sonorisation phénoménale, une lumière jamais vue, bref du grand spectacle.

Janvier 2000. Noël fut terrible, le vent a soufflé et dévasté bon nombre de régions françaises. Le sud-est fut épargné. Mais pas pour longtemps. Quelques jours plus tard, le Mistral décide que lui aussi aurait sa part du gâteau. « Il était 1 heure du matin, nous étions encore dehors et j’ai vu le bâtiment s’effondrer devant moi. », ajoute M. Maridet. Vision apocalyptique à la veille de l’événement. Heureusement, aucune victime n’était à déplorer. Mais l’avenir du salon semblait compromis. C’était compter sans la volonté et le dévouement de tous les bénévoles et des organisateurs pour rendre à Avignon son joyau. Sur 14.000 m², 12.000 gisaient à terre. 100 exposants durent être renvoyés chez à contre-cœur. La fête eu tout de même lieu et se déroulera parfaitement. « Cette année, nous avons fait construire 10.500 m² de structures couvertes semi-permanentes. », nous apprend J.-C. Jourdan. Réalisé par le groupe Walter, grâce à de nouveau procédés (armature en acier et toit en plastique), le parc des expos a retrouvé sa jeunesse. Au total douze bâtiments entièrement rebâtis. De quoi permettre à la fête de battre à nouveau son plein. Et le virus du West Nile ? « Cheval Passion n’a jamais été inquiété. », précise M. Maridet. En effet, la zone de restriction de 50 km délimitée autour des foyers infectés ne touchent pas Avignon. Le salon du cheval de Montpellier n’a lui pas eu cette chance. Alors rendez-vous du 17 au 21 janvier 2001, ainsi que le dimanche 21 janvier au soir pour assister aux désormais célèbres Crinières d’Or. « Vous allez être surpris encore une fois », lance J.-C. Jourdan. Il est vrai qu’après avoir découvert l’an dernier des gardes républicains en caleçon, on se demande bien ce qu’ils nous mijotent.