-->

Du bon au tout mauvais
lundi 20 août 2007

euroslide07-podium
Le podium individuel. Ph:redaktion@western.ch

Le titre de champion d’Europe de Reining se conquiert en deux étapes. Ce programme réduit le suspens, mais peut s’avérer fatal dès le premier go. Ce fût le sort des bleus. Les chances ont étouffé dans l’œuf.

La première épreuve était le support du titre par équipe et sept nations étaient en lice. Chacun y spéculait également sur les chances françaises en vue de l’entrée en finale. Ce fût en deçà des espérances. En effet, Grégory Legrand et New Doc Peppy Cat Peppy subissaient les affres d’un zéro après une prestation très remarquée. Le reiner expliquait la situation : « Le cheval avait sa place en finale. Cela relève de l’impression générale et se vérifie dans le protocole de notes. Dans la dernière phase, il s’est bloqué sur un roll back (demi-tour sur les postérieur)s et il a entamé un reculé». Le quatrième pas est éliminatoire même si les juges restaient perplexes. De son côté, Yves Fromont et Titan Texan, n’ont pas fait mieux que lors des JM. Le cheval, cool à la détente, a pris le dessus sur le partern. Il anticipait les figures rendant le travail inégal. « Ces chevaux d’âge connaissent la musique » confirme le cavalier, déçu par ce nouvel échec.

Dès le passage des premiers prétendants, la lutte était de rigueur. C’est Nico Hörnamm (All) qui se place en pôle position alors que rapidement un point sépare les deux équipes. Adriano Meacci (Ita) passe au travers d’un stop et laisse le champ libre Grisha Ludwig (All) qui grimpe en 5ème place. Au final, l’Allemagne accède à l’or suivi de l’Italie à six points derrière alors que l’équipe Suisse, composée essentiellement d’amateurs, remporte le bronze. Dans la seconde épreuve du samedi, dix-huit cavaliers restaient en piste pour le titre individuel. Retour de situation, cette fois les scores font une envolée du côté Italien. Davide Brighenti (Ita) prend la tête avec 226 points. Il ne sera pas détrôné malgré les efforts du leader du premier tour, Nico Hörmann. Il lui manque un demi-point pour rivaliser. En troisième position, Gennaro Lendi (Ita) confirme sa position, suivi par Franscesca Sternberg (GB) qui fait une remontée spectaculaire et elle-même suivi de Grisha Ludwing (All)qui persiste.

Sur place, les Bleus étaient désappointés, mais fondaient des espoirs autour du l’entraîneur Guy Duponchel. Les résultats engrangés dans le Lawson Open (épreuve d’un niveau identique au championnat) positivent la situation. David Roux (Power Snap), 2ème et Grégory Legrand (engagé sur place avec New Doc Peppy Cat), 3ème ainsi que Romuald Poard (Pine Dun It) en milieu de tableau laissent à penser que quatre bleus n’auraient pas fait « désordre »dans l’Euroslide. Entre si… et les calculs, l’équipe se voyait bien placée (222,5+212+202 (+0) = 636 points). Tout cela pour convenir qu’une équipe n’est plus utopique et que l’entrée en finale est à la portée de tous puisque celle-ci se situait à minimum 207 points. Au travail les bleus…

EQUIPE Or Allemagne, 666 points (N. Hormann/Big Time Rooster ; E. Ernst/Legends Diamond Doc ; G. Ludwig/Olenas Diablo Star : S. Breug/Mr DavideRattle N Hum)Argent Italie, 660,5 points (D. Brighenti/OT Taris San Peppy ; G. Lendi/Mifillenium ; M. Gamper ; A. Meacci). Bronze Suisse, 635 points (A. Kubli/Jokers Freckle King ; T. Hebert/Mr Royaly Freckles ; D. Straumann/Gallo Pequeno ; S. Schultheiss/Mr Topsail Bregalena).

INDIVIDUEL Or Nico Hörmann (All) Big Time Rooster 227ArgentDavide Brighenti Ot Taris San Peppy 222,5BronzeGennaro Lendi Miffillenium 222,5

Retrouvez toutes les photos de l'évènement sur redaktion@western.ch