Eva puis Baptiste bien en tête
dimanche 06 juillet 2008

lm8-tournaire-ijinek
Eva Tournaire et Ijinek Ar Crano - Ph. G. Levesque

Le championnat des As Excellence, le clou du spectacle sportif de Lamotte-Beuvron, a réservé quelques surprises à ce niveau élevé de difficultés de parcours, habilement dessinés par notre habituel chef de piste Jean-Claude Quque.

Hier, samedi, seuls Eva Tournaire / Ijinek Ar Carno et Baptiste Lecomte / Jimmerdor de Florys sont parvenus à boucler le tour, assez technique, sans pénalité aux obstacles.

Aujourd’hui dimanche, rééditant cette belle performance, ils ont été rejoints par Fanny Skalli et Milford de Grangues, qui avaient mal démarré hier avec trois fautes.

Ainsi, à l’issue des deux premières épreuves et avant la finale en deux manches de demain après-midi qui rappellent que rien n’est encore joué, Eva mène, exempte de toute pénalité, devant Baptiste, taxé d’un quart de point de temps dans la première épreuve.

Derrière eux, on tombe directement à 8 points (4+4) au cumul provisoire, avec 4 couples : Laura Lloret / Laila de Kergroix, Amandine Frémondière / Kantje’s Allard, Emmanuelle Bridier / Ketty de Gouville et Lara Postillon / Ckito de la Bovegnée.

A 12 points, suivent Camille Delaveau / Léa du Genier (4 + 8), Fanny déjà évoquée et Marion Trosset / Jazz Band de Mièges (4 + 8). Parmi ceux que l’on pouvait attendre au résultat de ce championnat et qui ont dérapé à un moment, citons Eliott Thiennette / Moonlight Shadow (12+ 4), Axel Le Diberder / Helen du Clos (4+16) et Thomas Jussiaux / Intermède A Bord (16 + 8) - mais encore une fois, il leur reste la troisième épreuve en deux manches pour remonter dans le classement.

« Dans le second tour, j’ai tenté de me rapprocher de ce qu’on pourrait rencontrer aux prochains championnats d’Europe : mes sources m’ont indiqué que tous les parcours seront construits avec des barres de 3 mètres et j’ai ainsi inclus dans mon tracé quelques obstacles de ce format », nous livrait Jean-Claude Quque à l’issue de la reconnaissance.

Une ligne 9, 10 et 11 s’est révélée particulièrement ardue au vu des fautes qu’elle a enregistrées : vertical d’1,35 m - 23,50 m soit 6 foulées que plusieurs ont remplacées par 7 - double vertical / oxer - 4 foulées longues - un beau vertical…ligne qui conduisait, après un virage en U, au dernier obstacle, un oxer d’1,33 m de haut et d’1,40 m de large.