Gaëlle Manche tient la pression
jeudi 18 mai 2006

trec6-manche-kentucky
Gaëlle Manche associée à Kentucky - Ph. Claude Bigeon

La famille Cauchois installée à Saint Antoine d’Auberoche vit et respire pour le cheval et plus particulièrement pour le TREC.


C’est Bull Cauchois qui a récolté les meilleurs résultats jusqu’à maintenant, mais c’est tous ensemble sur leurs installations du Centre Cheval Poney en Dordogne que ces passionnés ont organisé leur première compétition internationale de TREC.

En fait, d’international, c’était plutôt une compétition nationale open où deux couples portugais sont venus se mesurer aux Français, les inventeurs et spécialistes de cette discipline qui allie trois épreuves, un POR (parcours d’orientation et de régularité), la maîtrise des allures (galop le plus lent et pas le plus rapide) puis un PTV (parcours en terrain varié qui permet au cavalier de tester les aptitudes de sa monture face à des difficultés qu’il pourrait rencontrer dans la nature).

Déjà en tête, mais avec une légère avance sur Pierre Guillaume Blache et Jacky de la Tour, Gaëlle Manche associée à Kentucky à l’issue du POR, cette jeune cavalière de Rhône-Alpes qui s’était fait remarquer lors de son premier championnat de France jeunes en 2004, a assuré jusqu’au bout. Première sur le POR, quatrième des allures et septième sur le PTV, elle s’impose devant Pierre Guillaume Blache puis Gaëlle Valleys et Cacao du Logasanne.

De nouveaux couples arrivent à ce niveau comme Yann Platon et Hyliade qui se classent juste derrière le cavalier de la Creuse. 44 concurrents dont pas mal de jeunes avaient pris le départ de cette épreuve qui s’est déroulée sur un POR assez long associé à une vitesse rapide, une maîtrise des allures piégeuse avec une légère pente pour le pas puis un PTV assez corsé. Le prochain rendez-vous national de TREC est fixé du 9 au 11 juin à Réaumont (38) aux Nouvelles écuries du Centaure.

Photos de Gaelle Manche par Claude Bigeon