Hugo Breul et Julia Dallamano sabrent le champagne à Reims
lundi 02 juin 2008

reims8-breul-loup GP
Hugo Breul et Loup Cael - Ph. J. Decamp

Le champagne a enfin coulé à flots à Reims car après une 4e et 5e place dans la Coupe des Nations, les juniors et jeunes cavaliers se sont bien rattrapés dans le Grand Prix. Voir la vidéo

Hugo Breul remporte celui des Juniors et Julia Dallamano s’adjuge celui des jeunes cavaliers dans un barrage un peu spécial puisqu’il s’est déroulé contre un seul cavalier l’espagnol Kris Seaquist (Espoir du Puits) qui terminait sa première manche comme Julia avec un point de temps dépassé

Après la pluie incessante de samedi, le soleil est enfin revenu dimanche. Le grand terrain en herbe du Parc Champagne situé dans un magnifique parc de 23 hectares au cœur de la ville de Reims n’a pas souffert de cette dépression car après de longues réhabilitations et un coût de 250 000 euros financé par la ville, ce terrain était enfin prêt pour accueillir au mieux ce CSIO J & YR qui n’était pas revenu à Reims depuis trois ans. Considéré comme l’un des plus beaux du circuit européen, le poumon vert de la ville anciennement connu sous le nom de Parc Pommery a donc retrouvé ses lettres de noblesses.

Ils étaient 68 juniors dont 23 Français à prendre le départ du Grand Prix dimanche matin. Après cinq abandons, quatre éliminations, et onze cavaliers à 4 points dont Margaux Rocuet, Kelly Ettori, neuf cavaliers se lanceront dans le barrage dont six Français. Margaux Bost/Joyeux de Rublard faute sur l’entrée de double et prend la 3e place devant Laura Faye et Lorel des Champs qui faute sur la palanque. Avec 8 pts, Thibault Pigeon/ Kantor de Logerie prend la 6e place devant Pauline Paris/Lavande des Forêts. 8e Robin Lesqueren s’en sort avec 12 pts. Deuxième avec le meilleur temps du barrage (43,87), le Britannique Matthew Sampson et Indy 28 n’aura pas eu de chance sur le dernier obstacle. Seul Hugo Breul qui s’élance après lui sortira sans faute en 48,27. Loup Cael n’aura donc pas touché une seule barre du week-end. Après avoir été le seul junior français double sans faute de la Coupe, Hugo Breul est élu meilleur cavalier junior. « J’étais en confiance après la Coupe et je trouve que mon nouveau cheval progresse bien aussi car il est de plus en plus serein, » explique Hugo qui remportait son deuxième Grand Prix junior après celui d’Auvers l’an dernier. « J’apprécie aussi toute l’aide que mon père m’apporte» ajoute t’il.

Chez les jeunes cavaliers, c’est aussi une junior âgée de 17 ans qui enlève le Grand Prix de 58 partants dont 18 Français. Julia Dallamano surclassée pour tourner en jeune cavalier et coachée par Simon Delestre remporte avec brio ce difficile Grand Prix concocté par Jean Paul Lepetit.

« Je n’ai jamais monté un cheval comme ça, il est merveilleux. J’ai plus l’habitude de monter des chevaux petits et dans le sang comme mon ancien cheval et Sarantos c’est tout le contraire, mais je commence vraiment à bien le comprendre. C’est Simon qui l’a trouvé pour me permettre cette année d’essayer de faire les championnats d’Europe, car mon cheval de tête s’était blessé. Ma mauvaise deuxième manche vendredi dans la Coupe (0 et 12pts) n’était pas due à la pression, mais plus à un manque de concentration. Cette fois ci, je n’ai pas eu le temps de me déconcentrer car je suis passée à la fin du Grand Prix cela m’a d’ailleurs beaucoup aidé car tous mes coéquipiers sont venus m’indiquer les difficultés et puis le barrage s’est tout de suite enchaîné sans attendre. » raconte Julia, entre deux séances originales d’autographes sur des chaussures et pantalon !

L’espagnol Kris Seaquist qui inaugurait le barrage sera moins rapide de 76 centièmes avec Espoir du Puits un étalon que Jean Paul Lepetit avait d’ailleurs monté à 4 ans à Saint-Lô. Sacré meilleur jeune cavalier, l’Allemand Tobias Meyer/Annabell prend la 3e place avec le meilleur temps des 4 points devant son coéquipier Daniel Oppermann et l’Irlandais Darragh Kenny. Ils seront neuf cavaliers à sortir avec une faute dont le 2e meilleur Français, le malheureux Geoffroy Bouret et Jusqu’ou Perou qui ouvrait l’épreuve et fautait sur le dernier, 10e. La majorité de ces juniors et jeunes cavaliers se retrouveront prochainement à Deauville et au CSIO d’Hagen en Allemagne.

Le barrage du Grand Prix Jeunes Cavaliers par Jumping Video