Jacques Bastin Lavauzelle relance le cycle
mardi 27 mars 2001

« Nous on repart ». Pour Jacques Bastin Lavauzelle, Président de la Société Hippique Française (SHF) en charge des compétitions de formation des Jeunes Chevaux en France, il fallait absolument reprendre au plus tôt les concours du cycle classique.

« Il a fallu trouver quelques arrangements; car compte tenu des directives du Ministère de l’Agriculture, les Haras Nationaux ne pouvaient pas ouvrir leurs dépôts de circonscription pour organiser des compétitions sportives afin de limiter tous les risques. C’est pour cela par exemple que nous avons recherché des solutions de remplacement comme le 2ème St Lô qui aura lieu finalement chez Alain Hinard »En ce qui concerne le concours de Fontainebleau (Seine et Marne, dans l’une des régions les plus actives de France, la solution est en passe d’être trouvée à Brienne. « Nous aurions aimé pouvoir proposer Jardy qui offre de bonnes infrastructures mais le Centre est en plein travaux ».D’une manière générale Jacques Bastin Lavauzelle pense que si des solutions de substitutions peuvent être trouvées à chaque fois que l’on rencontre un problème, l’incidence ne devrait pas être trop conséquente sur la sélection finale. Il admet toutefois « sauf pour les chevaux qui se trouvent dans les zones de quarantaine, Orne, Mayenne et Seine et Marne. Si la crise dure ils seront effectivement pénalisés ».