La France du cheval
samedi 04 décembre 2004

salon4-régions-nord
ph : cavadeos.com

Le Hall 5 du salon du cheval est coloré des nombreuses régions de France ayant fait le déplacement pour promouvoir le tourisme équestre dans leur région. Zoom sur deux d’entre elles : le Nord-Pas de Calais et la Dordogne.

« Nous essayons de valoriser la diversité de la région » expliquent Alain Desenclos et Etienne Coterel venus de la région d’Hardelot aider le Comité Départemental de Tourisme Equestre du Nord-Pas de Calais. « Au cours d’une promenade de deux heures, il est courant de passer de la forêt à la plage en traversant la campagne. Sur la Côte d’Opale, nous avons des plages immenses accessibles à cheval toute l’année (des horaires sont aménagés pendant les périodes de vacances) et qui séduisent les cavaliers. De plus, nous possédons peu de chemins caillouteux mais des terrains plutôt sablonneux.» Sur le stand, vous pourrez vous procurez le Topo-guide 59/62 proposant une sélection d’itinéraires dans le Nord, le Pas-de-Calais et le Kent. « Nous explorons en permanence de nouveaux itinéraires qu’on essaie ensuite de faire ouvrir.» Si le soleil n’est pas le point fort de la région, c’est l’hospitalité des professionnels du tourisme équestre de la région qui constitue l’un des atouts valorisés. « Nous expliquons également aux visiteurs intéressés comment venir dans la région avec leurs chevaux, où ils peuvent se loger, ce qu’ils peuvent visiter et où louer des chevaux » précisent les deux hommes membres de l’association « Hippocampe Condette Cheval Nature » proposant promenades, rallyes équestres, et de l’endurance du côté d'Hardelot.

La preuve de cette hospitalité : des dégustations de produits locaux sont proposés sur le stand : limonade au nougat, cassis ou vanille et bière blanche à la pomme, au miel ou à la chicorée.

« Le Périgord possède plus de 850 kms de pistes équestres balisées avec des points de chute où les cavaliers comme leurs montures peuvent se loger » explique Georges Fournier, responsable d’un centre équestre spécialisé dans la grande randonnée. « Il y de bonnes pistes et des terrains vallonnés. De plus, les paysages sont changeants du Nord au Sud : falaises, forêts…». Le territoire est marqué par son histoire et même la préhistoire : si les célèbres grottes de Lascaux ne sont pas accessibles à cheval et brassent de nombreux touristes, les bastides anglaises (villages fortifiés) et la ville de Sarlat, ville médiévale restaurée mais toujours authentique attirent les cavaliers qui peuvent les visiter en fonction des saisons. De nombreux châteaux enrichissent également le paysage local. L’autre point fort du Périgord : la gastronomie. « Quand on vient dans le Périgord que ce soit à cheval, à pied ou en vélo, c’est pour la gastronomie » ajoute Georges Fournier.

Venez découvrir ces régions et toutes les autres et pourquoi pas préparer vos futures vacances dans le Hall 5 du Salon du Cheval.