Les pony-games ouvrent le mercredi du salon
jeudi 01 janvier 1970

salon2-pg-rp
salon2-pg-rp

Chaude ambiance autour des équipes de pony-games, même si les tribunes sont encore vides, le salon ouvrant à peine ses portes.

Quatre équipes à shetland et quatre également à double-poneys parmi les meilleures françaises s’affrontent amicalement sur des jeux aux règles précises : le carton, le slalom, les marches, le facteur….Chaque jeu est spécifique mais le principe général est identique. Les pony-games s’effectuent en ligne à quatre cavaliers, avec différents accessoires, le cavalier suivant ne peut prendre le départ que lorsque le précédant a franchi la ligne. Toutes les erreurs doivent être corrigées, sous peine d’élimination et aucune brutalité envers les poneys n’est tolérée. Ecole ludique, mais aussi exigeante, et respectueuse, la discipline du pony-games est très formatrice pour les jeunes.

Dans la catégorie double-poneys, ce sont les cavaliers de la Bonde, dont l’un d’eux nous a fait des époustouflants « à terre-à cheval », qui l’emportent au tie break, devant la toujours performante équipe des Hackers. Les Speedys du poneyland d’Antony terminent troisième devant les Astres Blancs.

Du côté des shets :La compétition fut serrée jusqu’au bout entre les Jolly Jumper et les Diables Rouges. Totalisant 24 points, à l’issue des jeux, ce sont finalement les Jolly Jumper qui repartirent avec la Coupe. L’équipe du Haras de Jardy, nommée les Jardylands terminent troisième avec 19 points devant les Red Runners (17 points).

Le commentaire de Julie : « c’est impressionnant de monter au Salon, mais c’est moins dur qu’à Lamotte »