Marché Fences 2002 : dynamisme à l'export
jeudi 01 janvier 1970

annonces fences
Ph. Pierre Costabadie/Cosinus

Les acheteurs étrangers ont acquis 36 % des 106 chevaux vendus sur les 182 sujets proposés par l'agence. C'est donc une confirmation du regain d'intérêt international pour le cheval français, qui s'était déjà manifesté aux ventes de septembre.

Après une première journée relativement « calme » avec un taux de 50% de chevaux effectivement vendus (47 sur 94 présentés), le marché s'activait sensiblement le dimanche avec 67% de ventes réelles (59 changements de propriétaires pour 88 chevaux présentés). Les trois ans ont particulièrement séduit puisque sur les 44 sujets proposés, 7 seulement ont été rachetés. L'adjudication en Irlande du pie belge Willem van Erpecom (par Limbo) à un prix (où la couleur a eu son importance !) de 42.500 euros a constitué la meilleure vente de cette session. Le prix moyen des 3 ans du dimanche a atteint un intéressant 13.277 euros (contre 8.916 euros la veille) : 15 chevaux sur les 37 vendus partiront à l'étranger pour un total de 240.500 euro, soit une moyenne de 16.033 euros, supérieure à la moyenne générale de la catégorie ce qui illustre l'activité des enchérisseurs étrangers à Bois-le-Roi ce week-end. Par contre, les catégories d'élevage - foals et poulinières - marquaient un peu le pas par rapport à la veille. Chez les foals, par exemple, sur les 32 sujets présentés, 15 étaient rachetés, soit près de la moitié, par contre la moyenne des poulains vendus dépassait les 10.000 euros grâce notamment à la très séduisante fille du champion du Monde Dollar du Mûrier, Ode du Challois (mère par Almé), d'un gris des plus chics, qui restera en France avec une adjudication à 26.500 euros digne des ventes élites de septembre.

Dimanche soir le compteur du marché 2002 s'arrêtait à 1.532.600 euros dont 1.246.400 euros de transactions effectives. Hors du hall, les ventes à l'amiable - une vingtaine - venaient compléter ces enchères officielles démontrant ainsi l'efficacité de ce concept de marché.

Les ventes de réduction d'effectif de l'élevage du Reverdy et de liquidation du haras des Hayettes ont donné lieu à de belles enchères : 52.000 euros chez les Reverdy pour Lucie, une belle sauteuse baie de 3 ans par Fastourel du Parc et une fille de Paladin des Ifs vendue au haras du Bois- Margot qui a acquis (180.000 euros) la semaine dernière à Neumünster l'étalon 4ème de la sélection du Holstein nommé Champs Elysée (par Corriano X Ahorn Z). Il rejoindra... L'Arc De Triomphe, le top price des ventes de septembre (460.000 euro.) Ce tout nouveau haras normand, installé au sud de Lisieux, acquérait également le frère utérin du champion du monde et de France des 6 ans, Nijinski des Hayettes, un yearling par Adelfos. Le Haras des Hayettes voyait surtout partir Petrus, un mâle franco-belge de 3 ans également (Ryon d'Anzex X Lugano vl Roche) pour 62.500 euros, meilleur prix du week-end.