Marlène Gaspard s’impose avec Insolence
lundi 14 juillet 2008

fontainebleau8-as-gaspard
Marlene Gaspard et Insolence Ph: Béatrice Fletcher

Avant de courir la phase finale de leur championnat, les cadets avaient eux aussi disputé une épreuve au chrono le jeudi sur 1,25m, et la première étape sur 1,30m.

L’ultime sélection, comme lors de tous les championnats courus ce week end, se faisait sur la seconde manche de la grande finale, à laquelle seuls les vingt meilleurs étaient autorisés à participer. Les chefs de piste Jean Claude Quque et Michel Julliac avaient une nouvelle fois trouvé le ton juste et instructif pour les prétendants au titre. Le podium se jouait entre les 6 derniers cavaliers à prendre le départ, tous à moins de 4 points de la tête. Sur les six couples sans fautes de la première manche de ce dimanche après midi, seul Christopher Briet et Lucifer des Sources réitèrent leur performance en signant un splendide tour sans pénalités, déclenchant dans les tribunes hurlements de joie et sonneries de trompette parmi les supporters du Nord comme de très nombreuses fois au cours de ces trois jours. Laura Curvat ( Tardenta) fait un “petit quatre points” qui lui permet malgré tout de s’octroyer une très honorable quatrième place. Le premier des trois cavaliers de Rhône Alpes à prendre le départ, Marc Behringer, associé à son fils d’Apache d’Adriers Kintopp commet lui aussi une faute et se voit pénalisé légèrement par le temps, rétrogradant à la cinquième place. Camille Bouvard, en selle sur l’impressionnant Looping du Golfe, sort elle aussi de piste avec 4,25 points de pénalité mais monte sur la troisième marche du podium.

Avant dernière à partir, la lorraine Marlène Gaspard et sa fille de Le Tot de Semilly Insolence, boucle un splendide tour sans fautes, dans le temps. Mais rien n’était joué, puisque restait à partir la cavalière de Poitou Charentes, Charlotte Cizeron, montant son entier fils de Double Espoir Fildor de Largival HN, sérieuse concurrente au titre, en tête au provisoire à moins d’une barre. Peut-être la pression des grands moments a-t-elle été trop forte, ou la fatigue de ces quatre jours de compétition s’est-elle fait sentir... Une chose est sûre, ni le talent de la cavalière ni la qualité du cheval ne sont à mettre en cause pour ce refus et cette barre qui relèguent le couple en 9ème position. Marlène Gaspard remporte donc un titre de championne Cadets 2008 largement mérité, presque au moment où sa jeune soeur Jeanie, sur la carrière des Princes, s’adjuge le titre de championne du Critérium Minimes en compagnie de Isara de Badon. Un beau doublé familial pour cette famille lorraine impliquée dans l’industrie du cheval depuis toujours.