Succès pour Poitiers
jeudi 22 février 2007

poitiers7-cap kennedy
Cap Kennedy - Ph. D. Reymond

Dans la lignée des précédentes présentations d’étalons, la 4ème édition d’Equi-Genetics qui s'est tenue à Poitiers le samedi 17 et le dimanche 18 février, a remporté un beau succès.

Avec 102 étalons inscrits (92 présents) et un public d’éleveurs assidus surtout le dimanche après-midi, Henry Brugier, organisateur de cette manifestation, s’avère satisfait. « Nous avions de réelles têtes d’affiches présentes à Poitiers comme Quaprice du Bois Margot, l’Arc de Triomphe, Lando, Poor Boy, Quite Easy , Corofino, Jarnac ou encore Yarlands Summersong pour le complet…Cette édition était également axée sur la jeune génétique que nous avons présentée en début d’après-midi, ce qui a permis de montrer aux éleveurs des étalons qui ont besoin d’être promus. Nous avons alterné aussi les présentations en main, en liberté, à l’obstacle, pour ne pas lasser trop le public. Du côté des stands par écho, je sais que certains ont très bien marché comme ceux du Haras de Hus, du GFE, de Michel Guiot (naisseur d’Opium de Talma), d’Albert Lebrun, du haras de Rochefort de Bénédicte Bataille, etc... ». Les éleveurs ont découvert un large choix de chevaux de CSO étrangers ou Selle Français mais aussi des Anglo-Arabes , Pur Sang ,des chevaux de Complet et aussi quelques étalons de dressage « qui peuvent permettre aux éleveurs d’améliorer la locomotion de leurs chevaux. Parmi eux Loutano HN, Wolkenstein, etc » dira H.Brugier.

La vedette revient cependant au CSO avec des chevaux un peu oubliés comme Aldebran , un rare fils gris de Lama des Landes x Galoubet , ou qu’on ne voit plus guère sur le devant de la scène parce qu’accidentés, comme Fétiche du Pas. Les éleveurs auront pu découvrir ou redécouvrir de très jeunes talents comme Quinoto ou Quool du Bois Margot , deux fils de l’Arc dont la descendance s’annonce bien, ou Par Ixe, à Jean Lefèvre, Champion de France deux ans 2006, Othello de Falaise, etc. Ce fut aussi l’occasion aussi de voir en avant-première de tout jeunes sires déjà des vedettes comme Sprarthahus, au haras de Hus, un fils de Stakkato acheté une fortune , 4ème de l’approbation au Hanovre, très puissant. Vedette également Cap Kennedy à Rodolphe Bonnet, fils de Cassini 2 , doté d’un papier sans faille, souple et fort qui évoluera sous la selle de Patrice Delaveau. Cap Kennedy s’est taillé un très beau succès à Poitiers et son carnet de bal s’est très vite rempli. Une manifestation incontournable donc pour le milieu de l’élevage et très réussie, suivie également par des étrangers (Suisse, Espagnols, Luxembourgeois,) venus à Poitiers découvrir les chevaux .

Petit bémol cependant : la vente aux enchères Equi Primeur annoncée le samedi en fin d’après-midi s’est transformée « pour raisons administratives en vente sous plis cachetés » ce qui n’amena aucune ambiance ni vente le soir même, mais quelques tractations à l’amiable le lendemain. Enfin, la vente à l’amiable du dimanche midi « ne sera pas reconduite car les gens ne sont pas là pour acheter des chevaux de sport » déclare H.Brugier . Sur une trentaine de chevaux et poneys présentés aux vente du samedi et du dimanche, seuls huit chevaux se sont vendus pour des tarifs allant de 4500 euros à 12000 euros. Une copie à revoir très sérieusement.