Un Pur-sang de croisement à Beligneux-le-Haras
mercredi 22 décembre 2004

Merlino
Merlino.Ph.D.R.

Le recours aux étalons Pur-sang se fait de plus en plus rare et pourtant beaucoup d’éleveurs de chevaux de sport sont à la recherche de nouveaux courants de sang. Beligneux-le-Haras a franchi un pas de plus en faisant l’acquisition de Merlino Mago, un Pur-sang de croisement.

Les Neyrat ont toujours sélectionné des étalons dans le sang comme Trésor du Renom, fils de l’APQS Italic mais là c’est un élégant bai brun à la tête arabisé, gagnant de 400 000 euros en courses de haies et steeples avec notamment deux victoires dans le Grand Steeple-chase de Milan et une 2ème place dans celui de Merano qui vient de faire son entrée dans l’écurie.

Né en 1994 en Italie, il est par Mtoto, étalon qui pointait en tête du palmarès des pères de gagnants en courses d’obstacle en GB en 2003 et sa souche maternelle compte, selon Frédéric Neyrat, une cinquantaine de gagnants en courses de groupe. De quoi satisfaire son nouveau propriétaire conscient que « le problème est que dans les Pur-sang, le meilleur géniteur de la race peut s’avérer très détériorateur pour les juments de sport. Nos critères de sélection furent donc :1-Pas de culard américain fait pour la vitesse pure ; il faut un cheval assez longiligne mais avec de l’os, des épaules et du bassin. Un cheval avec de la tenue (3000m voire plus en courses d’obstacle)2-Un galop en montant le garrot : pas facile à trouver mais indispensable pour l’équilibre.3-Du chic, la tête très belle, des tissus fins. Pas grand, sinon attention aux monstres avec les grosses juments de selle. (Laudanum était petit)4-Une carrière longue di possible sur les haies et mieux encore en steeple-chase.5-Une source maternelle forte en victoires en plat et obstacle.6-Enfin une robe baie et la santé (radio, cornage …). Frédéric Neyrat de conclure qu’il pense avoir trouvé la perle rare en Merlino Mago.