Un lifting salutaire !
lundi 25 octobre 2004

Kalahad agathe Benamar
Kalahad agathe Benamar © Jean-Louis Perrier

Après l’accumulation des critiques, cette édition s’annonçait cruciale pour son site traditionnel d’Uzès. L’équipe organisatrice a su en tenir compte et tout mettre en œuvre pour assurer l’avenir de l’évènement en terre gardoise.

Mireille et Antonio Nogueira, les organisateurs ont dévoilé les nombreuses innovations 2004 qui toutes ont eu un effet positif. Le point central de la manifestation transféré dans la cour d’honneur du haras a offert un cadre à la fois fonctionnel et prestigieux propice a donné plus d’élan à la manifestation. Les modifications réglementaires sur la finale des 6 ans désormais décomposée en deux séries ont permis de voir sur la première série dont l’accès est réservé aux cavaliers qualifiés sur le niveau national une épreuve disputée avec la sérénité qui lui faisait défaut. La mise en place d’un système de chronométrage de gestion de course automatique est aussi une innovation majeure. Mais la plus attendue était l’amélioration des pistes du circuits. Grâce au soutien des collectivités locales, notamment la communauté de communes qui a mis ses moyens techniques à disposition, les chemins les plus délicats pour les pieds des chevaux ont été transformés par un broyage des pierres et un apport de sable.

Cela ne garanti évidemment pas la réussite pour des chevaux dont l’appareil locomoteur est encore sensible surtout lorsque la vitesse s’élève comme ce fut le cas sur la dernière étape (plus de 20 km pour la tête de course et au final une moyenne générale de17,85 km/h ). Sur les six premiers chevaux à franchir la ligne finale, deux seulement entrent dans le classement. Le temps chaud et humide a aussi rendu plus difficile la récupération. Au total sur les 61 partants, 31 chevaux sont classés, 11 obtenant la mention ‘’Très bon’’, 13 ‘’Excellent’’ et 3 ’’Elite’’. C’est le cas du gagnant de l’épreuve Koumga de Gargas, un hongre CS par l’arabe Nektar II et Qadisha CS par El Sham (ar). Propriété du provençal Léonce Poncet qui l’a acheté sous la mère à Eliane Fantin, ce bai est confié depuis sa mise au travail à la jeune Mélody Théolissat (15 ans) qui s’entraîne en famille près d’Apte (84). Le 2e de l’épreuve Kerval du Breuil (AA par Emma des Jamets, ar) sous la selle du cavalier de l’équipe de France de TREC Marc Couffin n’est que ‘’Très Bon’’ mais on retrouve deux ‘’Elites’’ avec la suite du classement. Kalahad, un arabe par Cassini a un double point commun avec Koumga de Gargas. Sa mère Jahena est une fille de El Sham et ce gris qui a déployé une belle foulée sur la course est aussi sous la selle d’une jeune cavalière pleine d’avenir, Agathe Benamar. Tout en poursuivant ses études au lycée de Mende, elle monte dans le club de son père cavalier de CEI à La Canourgue (48). Anthony Perrault cuisinier de son état, est quant à lui cavalier amateur, mais il bénéficie du contexte de l’écurie professionnelle de Philippe Tomas, qui lui avait confié Llona une arabe par Bahrami el Pigon et Saadia par Arzew.

Disputée le dimanche parallèlement aux 5 ans qui courent sur 60 km, la 2e série des 6 ans où la vitesse est plafonnée a réuni 44 engagés. Cinq chevaux obtiennent une première prime obtenant le point ‘’récupération au 10 minutes’’ et le point ‘’ allure’’, seize une 2e prime avec seulement un point, trois sont simplement classés. L’épreuve pour 5 ans a enregistré 93 engagés, 65 figurent au classement dont 29 avec la mention ‘’Excellent et 24 ‘’Très Bon’’. En revanche l’épreuve pour 4 ans programmée le lundi n’a pas fait recette : 24 engagés seulement !

Rendez-vous sur le site www.horse-endurance.com

Disponibles auprès de Jean-Louis Perrier