Chacco-Blue, Diarado et Johnson TN dominent le classement WBFSH 2022 des étalons
mercredi 23 novembre 2022

Chacco-Blue
Chacco-Blue © Scoopdyga

Comme chaque année au mois de novembre, la WBFSH a publié son classement des meilleurs stud-books, éleveurs et étalons pour l'année 2022. Du côté de ces derniers, si les premiers de cordée dans les trois disciplines olympiques restent sensiblement les mêmes, quelques changements sont à noter, comme les ascensions de Johnson TN et Diarado, l'arrivée sur le podium de Quaterback et Sir Donnerhall en dressage, ou encore les troisièmes places de Mylord Carthago en saut d'obstacles et Obos Quality 004 en complet.

Indétrônable. Voilà ce qu'est Chacco-Blue dans le classement WBFSH des étalons. En 2022 et pour la sixième année consécutive, le bai, père, entre autres, du champion olympique Explosion W et des performants Casquo Blue, Stardust ou encore Chalou, pointe en tête en saut d'obstacles. Il faut dire que ses produits, à l'image de ceux cités précédemment, ne cessent de se démarquer sur la scène internationale, année après année, et dans les plus grands rendez-vous mondiaux. En 2022, H5 Chaganus brillait ainsi par exemple dans le Grand Prix du CSI5* de Bruxelles, où il se classait deuxième, Sea Topblue terminait quant à lui quatrième du Grand Prix du CSIO5* Dublin et remportait le Grand Prix du CSI4* de Wellington, tandis que Blue Movie se classait récemment cinquième du Grand Prix Coupe du monde Toronto. Bref, Chacco-Blue n'a assurément, grâce à sa descendance, pas fini de faire parler de lui et de truster les classements les plus renommés.

Juste derrière Chacco-Blue, comme depuis deux ans, le Selle Français Diamant de Semilly trône à la deuxième place du classement des meilleurs étalons de saut d'obstacles. Si le champion nous a quitté il y a désormais un peu plus de neuf mois, ses produits continuent d'honorer sa mémoire et de le faire figurer sur les plus beaux podiums du monde. Parmi ceux qui ont été les plus performants en 2022, Vital Chance*de la Roque, toujours aussi performant en CSI5* et vainqueur, entre autres, de l'étape Coupe du monde de Sacramento, Like A Diamond van het Schaeck, gagnante du Grand Prix du Longines Global Champions Tour de Paris l'été dernier, ainsi que Dominator 2000 Z, qui remportait cette année les Grands Prix de Stockholm et de Hambourg.

Sur la troisième marche du podium, en 2022, on retrouve finalement Mylord Carthago, quatrième l'année passée. Le gris compte parmi ses meilleurs représentants au plus haut niveau en saut d'obstacle les excellents Selle Français Billabong du Roumois, Argan de Béliard, Valmy de la Lande ou encore Bingo du Parc (qui porte également le sang de Diamant de Semilly !). Enfin, parmi les belles remontées de ce classement, soulignons celles du KWPN Kannan, qui passe de la quatorizème à la quatrième place et qui est notamment le père de Mom's*Toupie de la Roque, Astuce de la Roque, GL Events*Dorai d'Aiguilly ou encore James Kann Cruz.

Diarado s'impose en concours complet

Si, l'année dernière, le classement des meilleurs pères en concours complet était dominé par le Selle Français Jaguar Mail, en 2022, c'est le Holsteiner Diarado qui s'est imposé au sommet. Parmi ses produits qui se sont le plus distingués cette année, citons notamment QC Diamantaire, huitième du CCI5*-L de Lexington, ou encore Dacapo, vainqueur du CCI4*-L de Milstreet. Derrière lui dans cette édition 2022 du classement des meilleurs étalons : le Trakehner Birkhof's Grafenstolz, dont le sang coule notamment chez Lordships Graffalo, qui a indéniablement réalisé une saison de rêve en se classant quatrième des derniers championnats du monde de Pratoni del Vivaro, deuxième du mythique CCI5*-L de Badminton ainsi que CCI4*-S de Hartpury. Obos Quality 004, père de l'excellent Brookfield Quality qui se classait deuxième des CCI4*-S de Bramham et Blair Castle, est quant à lui troisième du classement de la WBFSH en concours complet.

Premier l'an dernier, le Selle Français Jaguar Mail se trouve quant à lui désormais quatrième. La belle remontée de l'année est signée Nouma d'Auzay, père du champion du monde en titre Banzai du Loir ainsi que du championnat d'Europe Jeunes Cesar De Commarin LA, qui passe, grâce aux victoires de ses deux descendants, de la quarante-septième à la septième place. Mais il n'est pas le seul ! Trente-septième l'an passé, Camiro de Haar Z, est désormais huitième, tandis que Kannan gagne dix-neuf rangs et se classe neuvième. Ce dernier, père notamment de Carouzo Bois Marotin, qui se classait deuxième du CCI4*-L de Pratoni del Vivaro et septième de la dernière édition du CCI5*-L de Pau, se trouve ainsi encore dans le top 10 de deux classements WBFSH. Enfin, notons la dixième place de VDL Arkansas, qui se trouvait au cinquante-septième rang de ce classement l'an dernier. Une remontée notamment dûe aux superbes performances du hongre Off The Record, sixième du CCIO4*-S d'Aix-la-Chapelle, troisième du CCI4*-S de The Plains et septième des championnats du monde de Pratoni del Vivaro cette année.

Johnson TN domine le classement en dressage

Si, en 2021, le classement des meilleurs pères en dressage était dominé par le Oldenbourg Sandro Hit, c'est son dauphin, Johnson TN, qui en a pris les commandes cette année. L'étalon KWPN, père d'Edison, Hexagon's Double Dutch ou encore Boston STH, devance l'illustre DSP Quaterback, dont les produits tels que DSP Quantaz et Touchdown excellent au plus haut niveau, sous les selles respectives d'Isabell Werth et Patrik Kittel. Le Oldenbourg Sir Donnerhall complète le podium, devant Totilas et Jazz. Vingt-septième l'an dernier, Blue Hors Zack se classe désormais sixième.

Pour consulter les classement complets dans chacune des trois disciplines, cliquez ici.