Classement WBFSH des étalons : Chacco-Blue, Jaguar Mail et Sandro Hit en tête
vendredi 12 novembre 2021

Chacco-Blue
Chacco-Blue s'affirme encore une fois comme l'un des étalons des meilleurs étalons au monde © Scooddyga

Le 11 novembre dernier, la WBFSH a, comme chaque année, dévoilé son classement mondial des étalons pour l’année 2021 dans les trois disciplines olympiques. Si le trio de tête de chacune d’entre elles est sensiblement le même qu’en 2020, quelques changements sont tout de même à noter, comme le retour de Casall sur le podium et les ascensions de Sandro Hit et Jaguar Mail, en tête de leur classement respectif.

Il semble tout bonnement indétrônable : en 2021 et pour la cinquième année consécutive, Chacco-Blue domine le classement WBFSH des étalons en saut d’obstacles. Il faut dire que le bai est à l’origine de nombreux performers au plus haut niveau, comme le champion olympique en titre, Explosion W. Comme l’année dernière, Chacco-Blue est suivi dans ce classement par l’étalon phare du stud-book Selle Français, Diamant de Semilly. Et finalement, ce n’est plus Toulon qui complète ce podium des meilleurs reproducteurs en saut d’obstacles, mais bien Casall. Cinquième l’année dernière, celui qui a brillé au plus haut niveau sous la selle de Rolf-Göran Bengtsson et qui est notamment le père de l’excellente monture de Simon Delestre, Chesall Zimequest, fait ainsi un bon de deux places, retrouvant celle qu’il occupait en 2019 et reléguant le bon Toulon au sixième rang.

Autrefois dominé par Grafenstolz, le classement des meilleurs étalons en concours complet a, en 2021, sacré l’excellent Selle Français Jaguar Mail. Il faut dire que la production de celui qui avait participé aux Jeux olympiques de Pékin en 2008 a su se démarquer cette année, à l’image de Vassily de Lassos, monture de l’Australien Andrew Hoy, revenu de Tokyo avec une médaille d’argent par équipe ainsi qu’une en bronze en individuel. Derrière Jaguar Mail, Diarado, père du double champion d’Europe en titre JL Dublin, reste deuxième, comme l’année dernière. Grafenstolz, l’ancien leader de ce classement, reste malgré sa chute sur le podium, à la troisième place. Il est notamment le père d’Absolut Gold HDC, qui décrochait le bronze par équipe à Tokyo avec Nicolas Touzaint.

En dressage, il en est un autre qui est passé de la troisième à la première place du classement WBFSH : Sandro Hit. L’étalon Oldenburger star décédé au mois d’août dernier est notamment le père de Showtime FRH, championne olympique par équipe en titre sous la selle de l’Allemande Dorothee Schneider. En tête du classement en 2020, Johnson est désormais deuxième, devant Jazz. Ce dernier est notamment à l’origine du crack de Carl Hester, En Vogue, médaillé de bronze lors des Jeux olympiques de Tokyo et d’argent lors des championnats d’Europe de Hagen cette année aux côtés de l’équipe britannique.

Pour consulter les classements complets, cliquez ici.