Etalons de 2 ans SF : Cher Epoux, un cœur à prendre
samedi 25 octobre 2014

Saint Lô 2014-Cher Epoux
Cher Epoux © Les Garennes

Les Journées Selle Français ont rendu leur verdict du concours approbations des mâles Selle Français de 2 ans vendredi 24 octobre. Huit entiers, d’une bonne qualité d’ensemble, ont été approuvés.

Trente-huit candidats, sélectionnés au printemps, se sont présentés à Saint-Lô pour le concours final. D’abord observés en liberté à l’obstacle  jeudi 23 octobre (séance pendant laquelle leur est également attribuée la note pour les allures), ils ont ensuite été observés au modèle vendredi 24. Les huit chevaux approuvés pour un an à la monte ont été rappelés et récompensés en fin d’après-midi, entre deux épreuves et en présence du public du CSI *** de Saint-Lô, auquel ces Journées Selle Français sont associés. 

Tous obtiennent une moyenne générale sur les trois ateliers supérieure à 7.

Cher Epoux, le mieux noté avec une moyenne générale de 7,85 et donc champion 2014 des 2 ans mâles, sort des sentiers battus. Par son modèle, très léger (très « sport ») et donc en cela assez loin des canons habituels de « l’Anglo-normand » comme on disait autrefois. Et par son père qui est un Pur-sang (Network, très apprécié des éleveurs d’AQPS et néanmoins repéré autrefois par l’association France Dressage pour sa locomotion). Très chic, Cher Epoux n’en est pas moins très bien conformé, obtenant d’ailleurs la meilleure note au modèle. Il fut également remarqué à l’obstacle. Ses éleveurs, Mr et Mme Bouchanville, sont éleveurs d’AQPS dans la Nièvre, mais ils ont également deux poulinières « sport ».

Le deuxième, Checkdame du Givre (moyenne de 7,83), est un fils de Quidam de Revel d’un modèle également très plaisant, qui a en outre obtenu la meilleure note à l’obstacle en liberté. Il appartient à ses naisseurs de la Manche, les jeunes Jonathan et Edwige Lenoir, qui ont fondé à La Lucerne d’Outremer la SCEA d’Outremer, spécialisée dans les poulinages et la valorisation des jeunes poulains et jeunes chevaux. Le papier de Checkdam est assez proche de celui de la grande gagnante Eve des Etisses.

Les quatre suivants se tiennent dans quatre centièmes de points. Et c’est Cody Nouvolieu (Orlando) qui monte sur la troisième marche du podium avec une moyenne de 7,52. Il est l’un des deux chevaux agréés venant de Lorraine. Comme son affixe l’indique, il est né chez le juge du stud-book SF bien connu, Michel Gaspard. La grand-mère de Cody est Lady de la Hart, ISO 161/85, elle-même issue d’une souche anglo-arabe. Cody Nouvolieu, demi-frère de l’étalon Tino de Nouvolieu (King Size, aa), était présenté par Edith Aubry, fille de Michel Gaspard, qui a repris la Ferme de Nouvolieu avec son mari et leur fille cavalière, Soline Aubry. 

Les huit étalons Selle Français de 2 ans approuvés

1 - Cher Epoux par Network, ps et Epouse du Taillan par Qyou de Longvaut / Naisseur et propriétaire: Sylvie Bouchanville (58). Note :  7,85

2 - Checkdam du Givre par Quidam de Revel et Odyssée des Etisses par Damiro B, kwpn / Naisseur et propriétaire : SCEA Ecurie d'Outremer (50). Note : 7,83

3 - Cody Nouvolieu  par Orlando, bwp et Kiady Nouvolieu par Elfe de B'Neville / Naisseur : Michel Gaspard (54) / Propriétaire: Edith Aubry. Note : 7,52

4 - Cyrius de Marvic par Sunday de Riverland et Jorlane des Monceaux par Si Tu Viens / Naisseur et propriétaire: Floriane Renault (53). Note :  7,51

5 - Condor de Rouhet par Conrad, holst et Impala de Rouhet par Alligator Fontaine / Naisseur et propriétaire: François De La Béraudière (49). Note : 7,5

6 - Cancio Zimequest par Quick Star SF et Qarioca du Ry par Diamant de Semilly / Naisseur et propriétaire: Benoît Zimequest (54). Note : 7,49

7 - Capoutchi de Kergane par Hornet Rose et Volga de Kergane par Amadehus, holst / Naisseur et propriétaire: SCEA De Kergane (56). Note : 7,37

8 - Couleur Latour par Diamant de Semilly SF et Ritournelle Latour par Cassini I, holst / Naisseur et propriétaire: EURL Haras de Saussay (28). Note :  7,36

Commentaires


PATRICIA C | 26/10/2014 12:30
Félicitations pour ce croisement réussi et rafraichissant, non sans rappeler les fondamentaux du stud-book SF. Le bonheur peut encore se trouver au coin de la rue... Ce cheval aura certainement une vocation CCE, comme beaucoup d'aqps, autrefois dans le giron du sf.