Junesco de Riverland, le nouveau champion des 2 ans
jeudi 16 décembre 2021

Junesco de Riverland
A Saint-Lô, après le doublé d'Itoki de Riverland, c'est Junesco de Riverland qui a été sacré dans le championnat de France des 2 ans © E.F

Junesco de Riverland, solide fils de Dollar du Rouet, né chez Mickael Varliaud à la SCEA Riverland (17), a fait valoir sa puissance dans le championnat de France des 2 ans et a dominé un lot intéressant composé de quatre-vingt-deux adversaires.

À Saint-Lô, le vainqueur du championnat des 2 ans, Junesco de Riverland, participait déjà ici avec brio à la qualificative, où il se distinguait particulièrement par sa force et son modèle (2ème avec 16.74/20). Il est issu de la troisième génération de Dollar du Rouet, qui s'achemine vers une carrière en CSI avec le Belge Grégory Wathelet. L'élevage s'annonce bien aussi car outre une 3 ans vendue 17 000 euros en Suisse par NASH cet automne et gagnante de sa section au Critérium Cheval Normandie dernièrement, on aura aussi remarqué qu'Inesh d'Adriers, vice-champion des 3 ans, est aussi un Dollar du Rouet. Premier produit de sa mère Gariguette Riverland (L'Arc de Triomphe, Old), Junesco est un solide gaillard qui roule des mécaniques à la faveur d'un physique déjà fort développé. "Il est probable qu'il trouve preneur aux prochaines ventes Fences de Noël dans lesquelles il est inscrit depuis quelques jours", souligne Mickael Varliaud, euphorique de faire le doublé après la toute récente victoire d'Itoki de Riverland dans les 3 ans Selle Français la veille. L'affixe Riverland, qui avait déplacé dix chevaux à Saint-Lô, est donc sur tous les fronts. À noter que Junesco de Riverland provient de la famille maternelle française n°39 dont provient également Bey des Sèvres (Double Espoir), champion des 4 ans avec Gérard Konczewski... le naisseur du vice-champion, Jagger de Marigny (Quabri de L'Isle et Vodka de Marigny par Controe, Holst). Un beau cheval, suffisamment moderne dans son profil et très bon sauteur dans le rond, où il décroche un remarquable 17.38/20. Son papier révèle notamment Aconière d'Isigny (Irak E) - famille de Christian Hermont - à l'origine de Paille de la Roque (ISO 174/15), gagnante de la Finale de la Coupe du monde avec Steve Guerdat en 2015. Quant au troisième, Jumper des Grézils, (Eldorado d'Elle et Victoire des Grézils par Quaprice, Holst) né chez le Poitevin Serge Debin qui le présentait, il apparaît comme un bon élève qui a bien répété dans le dispositif (17.50/20). Sa lignée maternelle est un peu brève mais peut revendiquer Hélite des Grézils (Sandro Boy, Old), ex-champion des foals.

Vingt-trois mâles de 2 ans (83 inscrits au catalogue) sont approuvés Selle Français et peuvent saillir dés 2022.

Pour consulter les résultats complets, cliquez ici.