L’Association du Cheval Arabe tient son cap
mercredi 04 mars 2020

Illustration cheval arabe
L’Assemblée Générale de l’ACA, Association du Cheval Arabe, s'est tenue le 29 février 2020 © Jean-Louis Perrier

L’Assemblée Générale de l’ACA, Association du Cheval Arabe, a confirmé les orientations des décideurs du cheval arabe français, moins d’un an après l’élection d’une nouvelle équipe présidée par Stéphane Chazel.

Tandis que l’ECAHO, la branche internationale du pur sang arabe centrée sur le show, organisait un très intéressant forum sur ces compétitions le samedi 29 février à Paris, l’ACA, organisme de sélection en France pour cette race, tenait son assemblée générale 2019. Si celle de 2018 avait vu moult rebondissements aboutissant à un large renouvellement de l’équipe dirigeante, cette fois la présentation des différents rapports et des projets a montré que l’équipe de Stéphane Chazel avait su rétablir la sérénité au sein de l’association de race. Tous les rapports ont été largement approuvés (à plus de 90%) et le budget prévisionnel a reçu plus de 84% des voix pour.  Pour le vote du tiers sortant, le conseil d’administration voit l’entrée de deux nouveaux membres, Céline Just et Christine Valette, tandis qu’Alain Chatton qui se représentait est réélu. Il n’a pas manqué de saluer « la chance d’avoir une ACA apaisée où les gens se parlent » !

Déjà vice-président plus particulièrement en charge du show, il a pu dans son rapport d’activité se féliciter de la bonne tenue du championnat de France 2019 sur le site de Vichy, très bien adapté à cette compétition, avec une hausse de la participation et un très bon niveau. Le rapprochement avec le public est aussi un des points très positif du renouveau de ce concours appelé à plus de développement. Ce sera le cas en 2020 avec du 14 au 16 aout une finale réunissant des PS arabes de toutes orientations, que ce soit show, endurance ou course pendant "Les Journées du Cheval Arabe" sur le terrain du Sichon au cœur de la ville thermale. Le recentrage autour de toutes les activités où excelle le PS arabe est un des objectifs de Stéphane Chazel qui malgré son engagement dans l’endurance reste très attaché au développement du show et aux courses. Une convention de partenariat avec l’AFAC (Association Française du cheval Arabe de Course) a d’ailleurs été signée depuis son arrivée à la présidence de l’ACA. Autre signal fort de cette volonté d’osmose au sein du PS arabe, l’organisation du corps de juges avec des formations communes pour les juges de shows et ceux de concours d’endurance. Deux ont déjà été organisées avec beaucoup de retours positifs et la formule va se poursuivre avec l’invitation de juges étrangers.

Côté endurance, l’ACA poursuit sa réflexion sur les outils de sélection génétique avec un calendrier de discutions pour revoir le mode de calcul des indices établis par l’IFCE et l’INRA. Interlocuteur auprès de la SHF, Jean-Michel Grimal qui est aussi trésorier de l’association, pouvait présenter un bilan positif du circuit Jeunes Chevaux et des finales d’Uzès. Parmi les actions de promotions de l’association, « Top Etalons Endurance » le catalogue des étalons recommandés pour cette discipline, a fait l’objet d’un relookage avec de nouvelles catégories comme celle des ‘’étalons fondateurs’’ présentant huit chefs de race. Dans le futur, un travail sur les lignées maternelles sera produit. Christèle Derosch qui ouvrait ensuite le forum de l’ECAHO sur l’historique du PS arabe a fort bien synthétisé l’esprit du travail de l’ACA parlant du cheval arabe comme « un patrimoine vivant qu’il nous appartient de faire fructifier et perdurer » ! Avec de nombreux projets comme la présence sur des salons grands publics, l’ACA s’y emploie.