Le Haras du Feuillard mise sur les bons chevaux
vendredi 18 février 2011

olivi collard burbant
Olivi et Maxime Collard avec M. et Mme Burbant recevant le label « keur »

Le Haras du Feuillard est encore jeune. Début février, le show des étalons hollandais a mis à l’honneur leur étalon Olivi, récompensant des entrepreneurs audacieux.

Chaque année, le KWPN, stud-book hollandais leader mondial en saut d’obstacles comme en dressage,organise début février son « Hengstenkeuring » : la dernière étape de sélection des jeunes étalons de tout juste 3 ans qui permet de choisir la soixantaine d’entre eux qui pourront effectuer au printemps ou à l’automne le testage en station, sésame final pour obtenir l’agrément étalon. Dans ce pays passionné de chevaux, qui produit chaque année près du double des chevaux de sport français (sur un territoire pourtant beaucoup plus petit), toute occasion de se réunir autour des chevaux est à saisir, et le Hengstenkeuring réunit près de 30 000 personnes en quatre jours. Les épreuves de sélection des étalons s’agrémentent  de nombreuses épreuves annexes et remises de récompenses. Ainsi, chaque année deux ou trois étalons de saut d’obstacles ou dressage reçoivent-ils officiellement le label « keur »(remis aux étalons ayant de nombreux produits à bon niveau) ou « preferent »(pour les étalons keur démarrant une lignée mâle, c’est-à-dire ayant plusieurs fils étalons). La remise du titre se fait en présence de quelques produits de l’étalon devant un public très nombreux. Grande première cette année : le seul étalon à qui fut attribué le label « keur » en dressage est un étalon stationné en France ! Olivi, kwpn (Jazz x Aktion), âgé de quinze ans, fut en effet acquis en 2008 par le Haras du Feuillard de Valérie et Benoît Burban.

Passionnés d’élevage

Après une expérience de vingt ans d’enseignants BEES 2, à la tête d’une écurie de propriétaires dans les Deux-Sèvres, V. et B. Burban ont décidé de se consacrer entièrement à leur passion pour l’élevage. Courageusement, ils sont repartis de zéro et se sont installés en 2003 près d’Alençon, dans l’Orne, où ils élèvent la production d’une vingtaine de juments SF et KWPN principalement à vocation dressage. A cet effet, ils se sont également rendus propriétaires des étalons Olivi et Cockpit (orientation CSO et dressage pour ce dernier), confiés à la jeune Maxime Collard depuis deux ans, ainsi que l'étalon poney allemand, Hilkens Black Delight, vedette des approbations et circuit jeunes poneys allemands.

Utilisant beaucoup la génétique KWPN,Valérie Burbant affirme toutefois vouloir faire progresser la race Selle Français dans la discipline du dressage : « nous ne souhaitons pas produire pour les stud-books étrangers, mais en s’appuyant sur eux ». Valérie et Benoît Burban ont également développé un centre d’insémination, un centre de congélation et font également du transfert d’embryon.

Dans l’espoir d’un essor toujours attendu du cheval de dressage en France, le Haras du Feuillard se positionne incontestablement aux avant-postes !