Le sang français d'Opgun Louvo en évidence à Londres
jeudi 02 août 2012

londres Sandra Auffarth et Opgun Louvo
Sandra Auffarth et Opgun Louvo © Christophe Bricot

Si la France n'a pas remporté de médaille en concours complet à Londres, il y avait néanmoins un petit bout de France sur le podium grâce à Opgun Louvo, un cheval selle français né en 2002 chez Yves Berlioz au Haras des Louveaux à Le Molay-Littry dans le Calvados.

Ce hongre alezan fils de Shogoun II et Vanille du Tertre par J’T’adore était monté pour l’Allemagne par Sandra Auffarth et a remporté le bronze individuel et l'or par équipe dans ces Jeux Londoniens de concours complet.
« Diversité et proximité du sang, ça a toujours été ma devise.  J'ai acheté Vanille il y a douze ans environ, elle était handicapée et partait à la réforme. J'aimais bien la jument et beaucoup son papier qui réunissait beaucoup de courants de sang intéressants comme Brilloso, Montigny, Pancho II. Pour moi c'était un super papier, j'ai donc donné 3000 francs à mon marchand de bestiaux et je l'ai gardée. Elle n'a pas rempli la première année, mais pour la seconde saison, elle était pleine de Shogoun II que j'avais choisi car il avait aussi beaucoup de sang. Voilà comment est né Opgun. A trois ans, on voyait déjà que c'était un très bon cheval et il semblait vraiment taillé pour le complet, c'était évident qu'il avait un avenir dans cette discipline. C'est pour cela que je l'ai présenté plus à des gens de complet mais il y avait toujours quelque chose qui n'allait pas, il était trop léger, il n'avait pas assez d'os...Je l'ai donc castré pour le vendre et finalement Alain Hinard m'a contacté car il avait des clients allemands qui cherchaient des chevaux dans le sang pour le complet et tout s'est bien passé, il a très bien sauté en liberté et il est parti là-bas où une cavalière l'a monté jusqu'à ses 6 ans. A ce moment là, Sandra Auffarth et le comité olympique allemand ont acheté le cheval chacun de moitié pour qu'il ne soit pas vendu en perspective des Jeux. Comme quoi on peut faire de bons chevaux sans beaucoup d'argent même si je regrette de ne pas l'avoir gardé entier », explique le naisseur, Yves Berlioz, vraiment heureux des médailles de son protégé et qui continue à travailler cette lignée grâce aux sœurs d'Opgun qu'il a gardées à l'élevage.
Cette magnifique performance n'est pas tout à fait étonnante au regard du palmarès de ce couple : ensemble, ils sont champions d’Europe par équipes en titre et vice-champion d’Europe individuel. Ils ont aussi remporté la Coupe du Monde de Strezgom en juin dernier. En 2009, le couple avait déjà participé aux championnats du Monde des 7 ans au Lion d'Angers où ils ont remporté la 3ème place.
En 2011, les nombreux classements et victoires internationales d'Opgun lui valent d'être classé au premier rang de la ranking list mondiale WBFSH des chevaux de concours complet. Il obtient ainsi l'an passé son meilleur indice ICC de 164.
Un pedigree olympique
Le père d'Opgun, Shogoun II, grand gagnant international en CSO entre autres avec Philippe Lejeune et Eric Navet, est un fils d'Opaline des Pins qui notamment produit Jus de Pomme, le champion olympique d'Atlanta de CSO sous la selle de l'Allemand Ulrich Kirchoff .
Opaline est aussi la mère de Quintus qui s'est illustré sous la selle du regretté Jean-Claude Vangeenberghe en terminant dixième des Jeux olympiques de Pékin en 2008. De tous les produits d'Opaline, Shogoun est sans aucun doute celui le plus imprégné de sang puisque son pedigree regroupe des très bonnes lignées pur sang anglais par son père Night and Day et Anglo-Arabe par sa mère, Garitchou... des courants de sang parfaits pour produire des lignées de chevaux de concours complet.
Le grand-père maternel d'Opgun Louvo, J'T'Adore est lui aussi un grand gagnant international et un cheval olympique puisqu'il a terminé au 6ème rang par équipe avec Eric Navet lors des olympiades de Los Angeles de 1984.
Vanille du Tertre, la mère d'Opgun a aussi produit Toro Louvo, classé excellent à Fontainebleau à 4 ans et 2ème record des ventes aux enchères du Lion d'Angers l'an passé. Elle est aussi la mère d'un poney, Jojo II(Valmy du Montmain), indicé 131 en 2009 et d'Etoile du Calvados (ISO 126)..
La lignée maternelle de Vanille du Tertre est la lignée pur sang anglais n°12 qui a donné des gagnants en course de plat et en course d’obstacles ainsi que quelques bons chevaux de CSO, notamment Ben Diable (ISO 162), Destin de Martelay (ISO 135), Beau d'Honneur (ISO 127).

Commentaires


 | 03/08/2012 11:19
Bravo Yves ! On imagine que vous n'allez pas manquer Opgun à quelques kilomètres du Molay Littry et que vous irez le voir aux prochains J.E.M de 2014 au Pin et à Caen. A signaler que L'Eperon lui avait consacré un "Cheval du Mois". Eric F.

sophie h | 02/08/2012 17:24
Magnifique Cheval, il represente Bien l'élevage français au plus haut niveau. Bravo à son éleveur et j'espère qu'il gagnera encore de nombreuses médailles!!