Le stud-book Holstein s'ouvre à de nouvelles origines
mardi 03 novembre 2020

Vidago Holstein 2020
Vidago, vainqueur de l'approbation Holstein 2020 © Janne Bugtrup

Si le stud-book Holstein était autrefois très fermé quant aux origines de ses chevaux, il est aujourd’hui possible de constater une certaine diversification au sein des lignées. Tout comme pour le stud-book Selle Français, il s’agit de donner une nouvelle impulsion au catalogue Holstein. Alors que Caretino, Cassini, Contender et Corrado I en sont les étalons phares, les Selle Français Cor de la Bryère et Quidam de Revel sont désormais très présents dans de nombreuses lignées.

Un fils de Vigo d’Arsouilles sacré champion du Holstein 2020

S’il y a bien un cheval qui prouve la diversification du stud-book Holstein, c’est Vigado. Sacré champion lors de la Körung du Holstein le 1er novembre 2020 (voir sa prestation en vidéo ci-dessus), il n’est autre que le fils de Vigo d’Arsouilles, ambassadeur BWP et champion du monde en 2010 avec Philippe Lejeune, ainsi que le petit-fils de Nabab de Rêve, également issu d'une lignée maternelle BWP bien que principalement porteur de sang français. Le père de Nabab de Rêve est quant à lui le célèbre Quidam de Revel. Ce dernier est également le père Quo Vados I, père de la mère de Vigado. Le champion 2020 compte donc deux fois le très bon Quidam de Revel dans sa génétique.

Quant à la lignée maternelle de Vigado (Stamm 776), nous y retrouvons Cash & Carry et Concerto II, tous deux issus du Selle Français Cor de la Bryère. Cette lignée, représentée quatre fois dans le stud-book, y est d’ailleurs la plus répandue. Ainsi, Vigado est un parfait exemple du fonctionnement de l’association des lignées françaises et des lignées Holstein. « Depuis plusieurs années, nous cherchons à trouver le bon mélange entre du sang extérieur et nos juments. Je constate que nos éleveurs trouvent de plus en plus de bons croisements. Je suis très heureux que Vigaro ait été acheté par la Holsteiner Verband Hengsthaltungs GmbH, pour qu’il puisse rester Holstein », confie le docteur Thomas Nissen, directeur de l’élevage Holsteiner Verband.

Une lignée fondée par Diamant de Semilly

Diamant de Semilly a, lui aussi, établi une lignée dans le stud-book Holstein. En 2007, il était déjà à l’origine du champion du Holstein, Diarado. Quelques années plus tard, Diarado fut lui-même le père de l’étalon classé premium Dorchada (Vinka par Caretino, Stamm 6688) et de l’étalon approuvé Diadoro (Diarado x Georgetta par Casall, Stamm 104A). Ce dernier a quant à lui donné naissance à Dinken, représentant de la deuxième génération par Diamant de Semilly dans le stud-book Holstein, et de plus en plus reconnu pour ses qualités de reproducteur. L’un de ses produits, Dilaro (Dinken x Adriana par Casall, Stamm 3389) a d’ailleurs été approuvé lors de la session 2020 et a montré beaucoup de sang et de charisme.

Manfred von Allwöhrden, éleveur de champions

En 2019, l’éleveur Manfred von Allwöhrden avait fait naître le champion et le vice-champion du stud-book Holstein. Cette année, c’est au tour de Carmarino (Carbol x Camara VA par Clarimo, Stamm 7709) d’être sacré premier vice-champion. Il fait partie des premiers produits de Carbol, issu du célèbre Capitol I (Stamm 173). On note d’ailleurs dans le pedigree de Carmarino plusieurs croisements issus de Capitol I ainsi que de Caretino, dont le père Caletto II est également présent quatre fois. Demi-frère par sa mère du vice-champion 2019 Chinchero, Carmarino a notamment été apprécié grâce à « ses très bonnes aptitudes en saut et ses excellentes allures », note le docteur Thomas Nissen.

Les produits de Cornet Obolensky également salués

Cette année, cinq étalons issus de Cornet Obolensky ont été présentés lors des approbations Holsteiner. Deux ont été classés premium et deux autres ont été approuvés. « Cornet Obolensky est également un très bon exemple d’étalon que les éleveurs ont appris à bien croiser avec leurs juments. Depuis dix ans, il est à l’origine de nombreux chevaux présentés lors de nos test d’approbation et nous avons pu constater une amélioration remarquable de ses produits », déclare le docteur Thomas Nissen. Le second vice-champion du Holstein de cette année est d’ailleurs un fils de Cornet Obolensky : Cortado. Il est également issu de la performante lignée Stamm 162 par sa mère, et il a ainsi tiré son épingle du jeu grâce à la qualité de ses sauts et de ses allures. Sa quatrième mère, Perra, n’est autre que la mère de Carthago et de Lord Calando.

Au total, sur les 63 étalons présentés, seuls 18 ont été approuvés. La sélection a donc été stricte, et deux chevaux n’ont d’ailleurs pas été autorisés à continuer le test après l’épreuve de saut.

Les résultats de l'approbation : ICI.

Si vous rencontrez des difficultés pour lire cette vidéo, cliquez ici.