Les finales de France Dressage, un événement majeur
mardi 08 septembre 2020

Le vainqueur de la classe des mâles de 3 ans en liberté, Fabio Mercoeur, aux côtés de Romain Hernandez, Anne Schmitt et Guillaume Gautier © Sabine Mottet

Les championnats nationaux pour foals, 2 ans et 3 ans chevaux et poneys organisés par France Dressage sortent de l’ombre et rencontrent une belle réussite en 2020 avec 132 engagés, presque autant qu’en 2019 (145).

Pour la première fois, les finales de France Dressage se sont déroulées au Pôle Européen du Cheval à Yvré-l’Evêque. Philippe Rossi, gestionnaire des lieux, expliquait : « Nous avons accueilli les finales France Dressage avec plaisir. Elles représentaient un bon complément du championnat de France Major et des épreuves Pro Elite et SHF qui se tenaient en parallèle ». 

En raison de la pandémie, la compétition s'est déroulée à huis clos. Les conditions de présentation des foals et des jeunes chevaux ont été bonnes : grand manège lumineux, bonne qualité de sol et belles remises des prix à l’abri des intempéries, ce qui a été fort appréciable avec les pluies abondantes en fin d’après-midi. 

Trois juges de l’étranger, Marian Dorresteijn (Pays-Bas), Iben Stroem (Danemark) et Josef Freese (Oldenbourg, Allemagne), ainsi que François Fischesser (France) ont évalué les chevaux. Concernant la sélection des chevaux pour le dressage, ils ont été unanimes: il faut des chevaux avec une arrière-main active, des chevaux faits en montant. Josef Freeze ajoutait qu'une bonne lignée maternelle était aussi importante. 

Championnat des foals mâles

Avec 83,90 points, Koeur de Jaléhone (SF, San Muscadet x De Niro) remporte le championnat des foals mâles devant 15 autres concurrents. Présentant un modèle très chic noté à 9 et une belle locomotion, il formait une jolie paire avec sa mère, l’élégante Brumes de Saint Val. C'est Lucie Demarez Pichavant (Ecuries de Jaléhone) qui a fait naître ce magnifque foal . 

L’étalon Secret, vice-champion du monde en 2019 et champion d’Allemagne des 6 ans en titre, est le père du vice-champion de France 2020: Pendragon de la Morandière, né au Haras éponyme. Sa mère, Talent, KWPN (Lennard x Voltaire), est l’ancien cheval de dressage Grand Prix de Grete Puvi-Ayache. A la 3ème place suit Zalänko (Birkhof’s Zalando) à qui les juges ont attribué la note de 8,2 pour l’impression générale ainsi que pour le galop. Florence Fréminville est son éleveuse. 

Le championnat des foals femelles

Chez les foals femelle, c’est Kankaline de Ticop qui a fait sensation. Très bien notée avec 88,40 pts, elle obtient 9,2 en impression générale, 9,5 pour le trot et 9,0 pour le modèle et le galop. Anne Jung avait choisi Danciano pour le croisement avec sa poulinière Cybele de Ticop qui avait déjà une bonne locomotion. 

La vice-champion des foals femelles, Kyra de Villers (SARL Le Manoir), descend du croisement Famous Grez Neuville x Olivi. Son trot, actif avec des foulées amples et souples, a été noté à 9,2. Didier Dupeyrat est quant à lui le naisseur et propriétaire du 3ème foal du classement : Kelly Grez Neuville par Springbank II VH (83,70 pts). Il a également fait naître sa mère, Darling Grez Neuville (Don Juan de Hus), en 2013 et indicée à 123 en 2017. Kelly Grez Neuville présentait le meilleur pas (noté 9,0). 

Le championnat des 2 ans chevaux mâles

In Love du Parc est devenu champion de France des 2 ans mâles avec 83,10 pts. L’impression générale a été notée 8,6 ; le trot et le galop valaient 8,7. Ce jeune cheval est né chez Philippe Ferrand, il descend de Fürst Romancier et de Samba Parc par Sandro Hit et il est la propriété de Global Dressage Sporthorses. Le vice-champion, Idylle de Saint Val (Van Gogh du Val et Phlorencia par Florencio II), obtient 81,85 pts. Le bel Ipalis (Vitalis et Parcote par Parco) suit de près avec 81,40 pts et se classe 3ème. Son naisseur et propriétaire est Anne Jung. 

Championnat des 2 ans chevaux femelles

Le Haras de Hus est le naisseur de la championne de France 2 ans femelles : Ivory de Hus par Toto Jr. La belle jument toute noir méritait ses 84,75 pts avec un trot et un galop énormes (noté 9). Sa mère, Darling de Hus Z descend de Don Juan de Hus et de Poetin Z CL 1, le clone de la célèbre jument Poetin.

Didier Dupeyrat pouvait se réjouir de la 2ème place de Inblack Grez Neuville de Fürsten-Look et de Whatelse de Saint Val par Gribaldi. La belle jument noir a impressionné par ses belles foulées de trot (noté 8,2). Dans le classement suit Idée Rose du Payrol (Fürstenball et Why Not par Wolkenstein II), propriété du Haras de Payroll. 

Le Haras de la Morandière avait engagé un 2ème produit de la jument Talent : Night Wish de la Morandie (Soliman de Hus) qui termine 5ème de cette classe de huit juments.  

Championnat des 3 ans

L'épreuve en liberté des mâles

Lors de l’épreuve en liberté des mâles de 3 ans, Fabio Mercoeur (Finest et Valady D N par Kasparow) est sorti du lot. Vice-Champion des mâles 2 ans en 2019, il monte sur la plus haute marche du podium en 2020 avec 84,55 pts. Grand et élégant avec sa robe baie brune, Fabio Mercoeur a attiré l’attention grâce à son galop et son trot notés à 9,0. Ce Hanovrien est né chez Guillaume Gautier et Marine Ferte, il appartient à Anne Schmitt

Dans cette même épreuve, Da Vinci de Hus est 2ème avec 77,55 pts. Ce fils de Damon Hill et de Poetin Z par Sandro Hit vient encore de l’élevage de Xavier Marie. Bien construit, il bougeait avec une grande ampleur. Il a été déclaré forfait pour l’épreuve montée. 

L'étalon KWPN Bugatti (Johnson x Iroko) a été importé en France à l’âge de 3 ans et sa production est réputée pour être polyvalente mais tardive. Lors des Finales France Dressage, deux de ses fils se classent 3ème et 4ème : Birdy Boy Decandie Z, d’une mère par Soliman de Hus, était assez grand et avait un peu du mal à se porter en avant, et Blue Star Decandie Z, d’une mère par Oblat trottait et galopait correctement (70,40 pts). Les naisseurs de Birdy Boy Decandie Z sont Dominique Lopez et Anne-Marie Lopez, les naisseurs de Blue Star Decandie Z sont Anne-Laure Lopez et Alexandre Lardeux. Les deux chevaux appartiennt à Marine Rousseau

L’épreuve montée des mâles 

Vicomte de Hus (Vivaldi et Darling de Hus Z par Don Juan de Hus), a été parfaitement présenté par Jessica Michel-Botton. A propos du bel alezan, François Fischesser commentait : "Il fonctionne avec tonicité et a une bonne gestuelle des antérieurs. On voit une bonne orientation aux trois allures. Une très bonne prestation !

Fabio Mercoeur se classe deuxième monté par Romain Hernandez, le compagnon d’Anne Schmitt, qui a acheté l’étalon en janvier 2020 pour lui faire un cadeau pour son 40ème anniversaire. Les juges lui ont donné 79,50 pts et la note de 7,8 pour impression générale. François Fischesser constatait: "Fabio est un très beau cheval avec une belle prestance. Aujourd’hui, il a été un peu joueur et sous la réserve". Certes, Fabio Mercoeur a encore besoin d’un peu de temps, mais son trot actif en suspension laisse présager qu’il est doué pour le rectangle.

L’épreuve en liberté des femelles et hongres

La belle jument High Hope KXL (SF) a été la révélation de cette classe. Elle a largement devancé ses concurrents avec 85,25 pts et une impression générale de 8,8. Le galop a été noté 9. High Hope KXL descend de Totilas et de Saxe de Hus par Sandro Hit, Karine Serneels est sa naisseuse. 

Hirondelle du Minhir (OC, Don Frederic et T Note de Jazz par Jazz) suit avec 77,15 pts. La jument alezane avec quatre balzanes utilisait bien son arrière-main (trot noté 8,2). Jonas Engström est son naisseur et propriétaire. 

La 3ème à la remise des prix s’appelait Houlenn Saint Paer née à l’élevage SCEA Saint Paer Equicentre dans l’Eure. 

L’épreuve montée des femelles et hongres

High Hope KXL occupe la 2ème place. Comme dans l’atelier en liberté, elle a livré une belle prestation, faisant preuve de bonne volonté. Une "jument d’avenir" disaient les juges.

Harpège Grez Neuville (Danciano et Whatelse de Saint Val par Gribaldi) qui n’a pas été jugée en liberté a reçu le plus de points (86,0) montée par Jessica Michel-Botton. Les juges ont attesté que Harpège Grez Neuville avait un bon équilibre au galop, ainsi qu'un pas souple et énergique. Le trot a été noté 8,9.

La 3ème à l’épreuve montée était Hirondelle du Minhir qui a su améliorer ses notes: 79,50 pts et une impression générale notée à 8,0.

Houlenn Saint Paer se classe 4ème. Hermès de Saint Val (Zalando et Feline de Saint Val par Fidertanz), champion de France des foals mâles en 2017, se révèle être un peu tardif, il est 5ème avec 73 pts. On doit certainement lui laisser encore le temps de terminer sa croissance. D'après François Fischesser "Hermès de Saint Val est un cheval intéressant, il peut évoluer dans le bon sens. Aujourd’hui, il est dominé par son arrière-main, le pas est à 4 temps, le galop montre beaucoup d’amplitude."

Tous les résultats : ICI.