Les juges SF reprennent du service !
mardi 21 juillet 2020

Kocochanel de Coudré
A Bourg, Kocochanel de Coudré (élevée par Annie Brun) a remporté le titre de championne suprême avec le président des éleveurs et s'est vu décorée en présence du le président des éleveurs Julien Blot © Jean-Louis Perrier

Poulinières et foals, pouliches de 2 et de 3 ans ont repris le chemin des concours estivaux d’élevage du Selle Français. Les rendez-vous en région Rhône-Alpes donnent une première tendance.

Les juges du stud-book Selle Français ont repris la route pour les concours d’élevage. Ces rassemblements généralement organisés par les syndicats locaux d’éleveurs sont toujours emprunts de beaucoup de convivialité et sont une excellente occasion de transfert de savoir entre les générations d’éleveurs. Il est assez rassurant de constater qu’en Rhône-Alpes les nouveaux venus dans le monde de l’élevage du cheval de sport ne boudent pas ces rendez-vous.

Si la fréquentation pour les pouliches de 2 et de 3 ans restent assez faible, pas de représentante de ces générations à Vézeronce en Isère, ni à Montbrison dans la Loire, la catégorie des foals reçoit de plus en plus d’engagés. A Montbrison ils étaient 27 auxquels il faut ajouter 5 poneys. Pour Bruno Montginoux qui préside le syndicat des éleveurs du Dauphinée, le titre de champion suprême qui se joue entre les finalistes des quatre sections, mâles âgés ( nés avant le 1er mai), mâles jeunes, femelles âgées, femelles jeunes, suscite une bonne émulation entre les éleveurs. A Bourg en Bresse, dans les installations de la Société d’Equitation Bressane où les quatre sections représentaient 31 engagés, il est remporté par Kocochanel de Coudrée, une pouliche née en Haute Savoie chez Annie Brun. C’est une fille de Cooper vd Heffinck et Chanel de Coudrée par Lando. Chez les pouliches de 2 ans, Island de Riverland, une fille de Monte Bellini et Sanga du Garret par Idéal de la Loge donne la première place à l’élevage de la famille Carlet (Ain), tandis qu’en 3 ans la victoire est pour une élève de Priscilla Moissonnier (Ain), Hamélia par Sandro Boy et Kamel de Godaube par Apache d’Adriers. A Dénicé au cœur du Beaujolais dans un manège qui a vu se présenter des cracks en devenir comme Lord de Theizé, et Prêt à Tout né dans le fief de la famille Louchet, les juges ont observé un bon lot de 2 ans. La victoire est pour une représentante de l’élevage de Geneviève Galy (69), Imnae de Nisi par Malito de Rêve et Alleluia de Nisi par Quick Star. Chez les 3 ans, Hollywood du Lo, de l’élevage de Catherine et Denis Reyes (69) a fait une belle démonstration de souplesse et d’aisance sur les barres avec en prime beaucoup de chic pour cette fille de Singular La Silla et Séoul du Lo par Bleu Blanc Rouge II. Si une fois de plus on observe la présence de nombreux géniteurs représentants des stud-books étrangers, il est bien difficile de voir des origines s’imposer. Côté modèle, le chic est toujours de rigueur, et le cru 2020 n’en manque pas ! 

Rendez-vous à Saint Lô pour le championnat national des foals les 4 et 5 septembre, et à Fontainebleau les 29 et 30 septembre pour l’évènement Femelles qui sacrera les meilleures pouliches de 2 et 3 ans.