Maestro de l’Isle règne en maître sur le championnat des foals
dimanche 18 septembre 2022

Maestro de l'Isle
Maestro de l'Isle © Stud-book Selle Français

Ce week-end, Saint-Lô accueillait le championnat des foals du stud-book Selle Français. À l'issue de deux jours d'épreuves, le bien nommé Maestro de l’Isle s'est distingué, et plutôt deux fois qu'une.

Maestro de l’Isle (Cashpaid J et F, Holst, et Gazelle de l’Isle par Contendro, Holst), né chez la famille Poisson à Saint-Marcouf-de-l’Isle (50) et noté 18,58/20, s’impose avec une logique implacable dans le championnat des foals du stud-book Selle Français, organisé à Saint-Lô. Et le champion suprême a fait très forte impression ! Le très joli bai était confronté, en phase finale, à la championne des femelles, Montreal des Pins (Qoud’cœur de la Loge et Vega au Seigneur, par Querro au Seigneur), née chez Gabrielle Cousin (34) et notée 18.38. Le leader des mâles âgés emporte tous les suffrages, notamment grâce à une plastique expressive et quasiment parfaite, une robe baie très distinguée et « des allures exceptionnelles » selon le jury, qui était sous le charme. Il s’est dit que rarement un poulain n’avait fait aussi forte impression. Outre sa morphologie, le champion suprême 2022 peut se targuer d’une lignée maternelle à 9/10, dans laquelle on note quantité d’excellents compétiteurs internationaux bien indicés depuis Une Belle (Enfant Terrible), née en 1964, sa fille Framboise (Quastor), née en 1972, et sa fille Dynastie de L’Isle (Socrate de Chivré), née en 1991, à l’origine de l’international Quabri de L’Isle (Kannan, Kwpn), ISO 180/17, qui s’était aussi fait remarquer dans cette compétition il y a quelques années. Autant d’atouts qui ont incité le Groupe France Elevage à se porter acquéreur du champion. Le GFE aurait acquis quatre foals dans ce championnat 2022, dont le beau Marlou de Gallet (Convall, Holst et Larina par Larimar, Holst), issu de l'élevage de Léa et Marilyne Verdier (41).

Des lauriers pour « de très beaux foals » selon les juges

La ségrégation positive qui tient compte de morphologies plus ou moins abouties selon la date de naissance (avant ou après le 15 mai 2022, catégorisant les chevaux « âgés » ou « jeunes) permettait d’établir les classements suivants. La catégorie "mâles jeunes", (nés après le 15 mai 2022) sacre Maestro Desse (Conthargos, Old et Funky de Hus par Florian de la Vie, Bwp), noté 18.48. La catégorie "mâles âgés"  (nés avant le 15 mai 2022) récompense quant à elle Maestro de l’Isle, avant que ce dernier se voit également sacré champion suprême. Mia Bel Esprit (Fahrenheit de Vains et Funky Bel Esprit par Paddock du Plessis), notée 18.08, domine chez les "femelles jeunes", tandis que la baie Montréal des Pins prend le meilleur chez les "femelles âgées", avant d'accéder à la finale pour le titre suprême.

Engagées femelles

Alors que l’offre d’étalons ne cesse d’augmenter, on ne sent pas de supériorité quantitative d’un d'entre eux plus qu’un autre cette année, comme cela a pu être le cas il y a une dizaine d’années, à l’heure des forts contingents de grands sires tels Diamant de Semilly ou Kannan. Quatre-vingt-quatre pères approuvés pour reproduire dans la race Selle Français sont représentés dans le catalogue. Il y a donc de la diversité « et globalement des modèles très plaisants », font remarquer les juges.

Les très promus Candy de Nantuel (cent-vingt-deux naissances Selle Français en 2022), Contendro, Holst (trente-quatre naissances) Conthargos, Old (quarante-neuf naissances), Hélios d’Helby (quarante-et-une naissances) avaient chacun trois représentantes femelles, tout comme Happy Day d’Iscla (trente-et-une naissances), qui totalise six participants au championnat 2022.

Engagés mâles

L’étalon le plus représenté du côté des mâles est aussi Candy de Nantuel (sept engagés), qui devance Conte Bellini, Westf (quatre engagés pour cinquante-cinq naissances Selle Français en 2022), et Cashpaid J ET F, Holst (quatre engagés pour treize naissances Selle Français).

Soixante-sept pouliches et soixante-huit mâles de l’année s’étaient qualifiés pour ce championnat des foals SF de Saint-Lô les 16 et 17 Septembre derniers. Une date légèrement décalée par rapport aux années précédentesn que Pascal Cadiou, président du stud-book Selle Français, explique par un ensemble de facteurs, « dont un Normandy Horse Show avancé début août, ce qui est assez tôt dans notre calendrier alors que nous devons boucler toutes nos qualificatives en région puis finaliser la sélection et le catalogue qui en découle ». Quant à la participation, elle a progressé cette année de cent-vingt-cinq à cent-trente-cinq foals inscrits.

Par ailleurs, on a perçu une réelle motivation des éleveurs, désireux de présenter et valoriser leur production dans le berceau de la race Selle Français sur un événement fédérateur, qui mobilisait cette année davantage de partants.

Pour consulter les résultats complets, cliquez ici.