Masters L’Éperon : défilé de gendres idéaux
dimanche 21 février 2021

Romando de l’Abbaye
Romando de l’Abbaye remporte la catégorie des étalons de 9 ans et plus. © Xavier Boudon

À défaut de salon, le Pôle Hippique de Saint-Lô a accueilli samedi 20 février une épreuve mi-exhibition, mi-compétition. L’occasion de voir notamment quelques uns des jeunes étalons de 3 ans désormais âgés de 4 ans pour la première fois sur un parcours, mais également une sélection de mâles plus âgés dont certains étaient observés pour la première fois.

Pas de classement pour l'exhibition des dix sept 4 ans fraîchement sortis de l'approbation Selle Français mais plutôt un enchaînement dans une configuration concours encore inédite pour préparer la saison SHF. Des côtes autour de 1 mètre et des enchaînements fluides pour que les étalons approuvés s'expriment au mieux sur des obstacles appelés favorisant une bonne expression et le style. Et pour les observateurs l'occasion de confirmations quant à la bonne employabilité de chacun. On note les bons commentaires sur la puissance dégagée par le fils de Contendro, Herisson'Quill (J. Floch), la fluidité du parcours de Manon Geismar avec High Five Manciais (Vigo Cécé), le premier tour du gagnant du testage Happy Day d'Iscla (Toulon) monté par Jérémie Rolland et une démonstration remarquée d'Hitchcock Margot (Qlassic Bois Margot) monté par Charlotte Caron. Contendro et Candy de Nantuel avaient deux représentants dans cette génération.

Après l'expertise au modèle et un parcours légèrement rehaussé, le podium des 5 ans sacre Ginko du Rouet et Gautier Pistiaux. Classé "Élite" à 4 ans ce fils de Vagabond de la Pomme issu de la lignée Baloubet du Rouet (famille Fardin-50) montre beaucoup de facilités, alliant respect et énergie. Il s'adjuge le Masters des 5 ans avec 88 points et les 950€ de dotation associés. Bon deuxième, Génial de B'Neville (Kapitol d'Argonne) confirme de solides moyens sous la selle d'Arthur Le Vot (87 points et 700€). L'ex champion des 3 ans Good Pleasure Semilly (For Pleasure) a déroulé avec une certaine facilité sous la selle d'Alexis Gourdin. À noter la prestation inédite en France de l'étalon du GFE Goubet dArvor (Baloubet du Rouet x Quidam de Revel), seul étalon ici a cumuler un agrément au Selle Français et au Kwpn. À défaut d'un Salon des étalons dans son format traditionnel, tous ces reproducteurs ont quand même pu bénéficier d'une belle promotion. Le Programme Génétique Avenir (PGA) promu par le stud-book Selle Français constitue un élément supplémentaire pour inciter les éleveurs à les utiliser.

6 ans : un Kergane qui fait envie

C’est un Breton qui s’est imposé chez les Normands dans ce Masters réservé aux étalons de 6 ans : Fancy de Kergane. Il est l’un des très rares fils d’un autre produit maison, Berdenn de Kergane (par Quaprice Bois Margot, seulement 13 produits inscrits dont 11 pour l’élevage de Kergane), gagnant sur le circuit international pour les États-Unis avec Laura Kraut et malheureusement récemment disparu. Fancy termina l’an passé troisième du championnat SHF 5 ans (Élite) sous la selle d’Arthur Le Vot, qui poursuivra sa valorisation cette saison. « Ce cheval a un mental extraordinaire », témoigne Louis Menier, co-naisseur et co-propriétaire avec Victor Jegu. « Il est très volontaire, facile, et son caractère me réjouit vraiment. À Fontainebleau, il a réalisé une vraie démonstration ». Coté reproduction, quelques poulains ont déjà vu le jour. « Les produits sont assez chics, avec un grand galop et une belle sortie d’encolure. On manque encore de recul mais une dizaine de poulains sont à venir cette année », explique Victor Jegu. Fancy a pris la route pour Royan ce dimanche matin.

7 et 8 ans : El London King couronné

Il est l’un des rares fils étalons disponibles en France issu de l’olympique London (alias Carembar de Muze). Frère utérin de Ze Carioca (lui-aussi engagé dans ces Masters L’Eperon dans la catégorie 9 ans et plus, et un temps annoncé comme le futur crack de Rodrigo Pessoa), El London King a montré du sang et de la réactivité sur le parcours dessiné par l’Aquitain Jean-François Morand. Né chez Nelson Pessoa lui-même et lui appartenant toujours, cet alezan inscrit Origines Constatées est issu de Pandora EGP (Kannan), performante jusqu’à 1,60m sous couleurs belges et dont la souche est relativement peu fournie. On note toutefois la présence de Quick Star F de Schoenefe (Gratianus), gagnant en Grand Prix Élite de dressage sous la selle de Bertrand Conrad. Pas encore approuvé Selle Français, son dossier est en cours d’étude. Il sera normalement distribué par Equitechnic et poursuivra sa carrière sous la selle de Benjamin Robert, au même titre que Ze Carioca, depuis ses nouvelles écuries situées en Belgique.

9 ans et plus : le beau Romando à domicile

Chez les étalons âgés de 9 ans et plus, c’est le « doyen » de cette petite sélection, Romando de l’Abbaye, qui s’impose finalement. Le bondissant de son père, le regretté Flipper d’Elle, et la force de son grand-père maternel Diamant de Semilly, constituent un très joli mélange mené d’une main agile par Manon Geismar Bonnemains, avec qui il évolue depuis août 2018 au niveau 1,50m. Romando est le frère utérin d’un autre étalon, lui-aussi distribué par le Haras de Semilly, Adiamood de l’Abbaye (Winningmood vd Arenberg). Né chez Louis Leconte (Manche), le beau bai provient de la souche de l’international Niack de l’Abbaye (Diamant de Semilly), performeur international avec l’ukrainien Cassio Rivetti, et plus loin, de l’excellent Icelui (Dare Dare II) qui permit à Bruno Broucqsault de faire ses débuts à haut niveau. Romando affiche une production restreinte mais homogène avec notamment Armanjo Serosah (ICC 148, sélectionné Mondial du Lion à 7 ans), Bandit en Verbonne (ISO 144), et Black Pearl d’Amont (ISO 143, gagnant 1,40m).