CIR St Lô: la petite Uzara du Plant à tout d'une grande
jeudi 14 août 2014

CIR ST LO 2014-Uzara du Plaint
Uzara du Plaint © Eric Fournier

104 six ans ont participé dans le cadre du Normandie Horse Show au CIR des 6 ans de St Lô sur des parcours à 130-135 cm qui ont donné 41% de sans faute pour le 1er et 39% pour le second .17 sujets double sans faute, étaient donc en course et c’est le classement de la seconde épreuve courue au chrono qui détermine l’attribution du titre de champion.

Nous retrouvons donc sur le podium du CIR, les 3 premiers de cette dernière épreuve à savoir Uzara du Plant montée par François Lemoine en tête devant Une Saint Siméon (Lupicor) sous la selle de Lucie Saliba et le champion de France des 5 ans 2013, Urano de Cartigny (Diamant de Semilly) toujours très démonstratif sous la selle de Bertrand Pignolet.

Uzara du Plant est une petite grise (1,60 m) par Mr Blue et une mère par Eyken des Fontenis née chez Jacky Sauvé à Bacilly, éleveur connu et toujours propriétaire, qui la destine à sa fille. Son cavalier François Lemoine, frère de Christophe, monte quelques jeunes chevaux pour son plaisir, en parallèle de son métier de technicien agricole, il est basé à St Samson sur Rance. « Je la monte depuis le début des 5 ans, année où elle était classée excellente à la finale. Elle est très « Mister Blue », bien dans sa tête, très concours avec un respect hors norme. » Prochain objectif Fontainebleau.

La suite du classement de l’épreuve, voit Benjamin Devulder terminer 4° avec Utes de Bienvenu (Mylord Carthago) et 5° avec Uvée de Rauracie (Diamant de semilly). Deux des habituelles vedettes de cette génération, les imposants étalons, Up To You GFE (Calvaro) et Un Diamant des Forêts (Diamant de Semilly) se sont une nouvelle fois bien montrés mais ont encouru chacun 4 points au 1°parcours, donc non classés au palmarès du CIR. Au plan des origines nous retrouvons Mr Blue et Diamant de Semilly parmi les meilleurs pères de cette génération.

Commentaires


PHILIPPE P | 14/08/2014 14:34
"Mr Blue et Diamant de Semilly parmi les meilleurs pères de cette génération". -

Pourra-t-on un jour établir une échelle de mérite en rapportant les résultats au nombre des naissances?
Les étalons qui ont le plus sailli ont quasi- mécaniquement le plus grand nombre de représentants à tous les niveaux de compétition et les gains totaux les plus importants.

Sont- ils pour autant les meilleurs reproducteurs ?

Quid des jeunes étalons qui sont les meilleurs garants des progrès de la génétique ?

Ph. POPPE