Dur, dur d’être un surdoué ?
mardi 05 août 2014

Urvil d'Helby
Urvil d'Helby © Eric Fournier

Deux « d’Helby » étaient Champions des 4 ans en 2012 : Undoctra et Urvil d’Helby. Deux ans plus tard que sont-ils devenus ?

Undoctra d’Helby (C Indoctro x Muse d’Helby par Quidam de Revel), ISO 136/13, est toujours bretonne basée chez ses naisseurs, les Lamotte à Betton (35), et évolue pour la seconde année avec Alexis Deroubaix coaché par Eric Février. Le hongre Urvil d’Helby (Kouros d’Helby x Hermine, OI), ISO 123/12, a séduit Claire Basselier (Neuilly sur Seine) au lendemain de son titre bellifontain et saute depuis sous selle haut normande avec Florence de la Peschardière installée à Vatteville la Rue (76). Il était sans faute mercredi 30 juillet dans les 6 ans chrono « étrangers » de Deauville St Gatien.

Parcours parallèle ?

Les spécialistes savent parfaitement que la formation des poulains peut être en dent de scie et que la confirmation du talent prend du temps.

Undoctra d’Helby était qualifiée pour Fontainebleau à 5 ans alors qu’Urvil a pris son temps « Nous n’avons pas d’objectif précis sur le circuit SHF. Nous voulons seulement qu’il murisse » commente l’époux de Florence de la Peschardière « Nous sommes confiants sur son potentiel ». Urvil a grandi et ouvert son physique. Il semble joueur…pas toujours disposé. Undoctra d’Helby est dans un moule professionnel sans doute plus exigeant qui semble lui convenir. Au lendemain de sa deuxième place dans le G.P des 6 ans à Dinard elle est 14ème de sa génération par les gains (2165.15 €) contre 1090.54 € pour son ex compagnon d’écurie. Tout reste à faire. Une carrière se construit dans la durée.