Evina H et Ruby des Rosiers couronnés en 2ème année
dimanche 29 août 2010

GS10-carollo-ruby
Bastien Carollo et Ruby des Rosiers © Béatrice Fletcher

Cette fois le chronomètre était activé, que ce soit lors de la qualificative du samedi, sur une épreuve au barême A, ou lors de la finale, ouverte au premier tiers des partants suite à la sélection du premier jour. ITV de Guillaume Boulesteix et Bastien Carollo

Premier groupe à prendre le départ, les cinq ans, au nombre de 48 sur les 146 engagés du samedi. C’est sur un tour sans difficulté majeure, mais émaillé d’un double et d’un triple qui s’avéraient délicats pour certains, que les couples s’affrontaient. Les meilleurs au provisoire ayant malheureusement faibli au moment de conclure, y compris le malheureux Baptiste Bohren , victime d’une chute alors qu’il était en tête, c’est le jeune cavalier bourguignon, Bastien Carollo en selle sur la jument familiale Ruby des Rosiers (Damiro B et Fleurette des Prés par Souci Platière) qui tire son épingle du jeu en mettant tout le monde d’accord avec un sans faute agrémenté d’un temps de 71’’88, qui lui valent la victoire dans sa catégorie. En seconde position, Rasta du Gagnage (Double d’Elle) montée par Audrey Schillio, cavalière amateur basée en Haute Marne, suivie à la troisième place de Riego Rouge, né au Haras des Rouges du BWP Ultimo Van Ter Moude, sous la selle du cavalier amateur et néanmoins chef d’entreprise Hugues Bay, basé dans la Manche. Au total, auront été accordées 8 premières primes et 17 secondes primes pour cette catégorie.

Les six ans courant pour la seconde année, au nombre de 37 sur les 114 engagés le samedi, devaient eux aussi boucler rapidement un sans faute sur un tour légèrement surélevé. Contre toute attente, les leaders du classement provisoire avant le départ de la finale, peut-être impressionnés par l’enjeu, auront presque tous craqué, sortant de piste avec des scores lourds qui devaient les reléguer au-delà du top ten de l’épreuve. Ce fut le cas de Morgane Rohmer (Quief de la Grange), Pascal Gambier (Quipo du Haul), Séverine Meslif (Quiev de Volsin), Anne Coenon (Quat’Pat de Villers), Jean Patrick Tramoy (Quibus du Pralong) et Julien Covini (Quorias des Craoux). La place était donc libre pour les outsiders, et à ce petit jeu, c’est Evina H, fille du SF Feridoon et de Revina T par Major de la Cour qui l’emporte grâce à un pilotage parfait de la part de Guillaume Boulesteix, et à un chrono très rapide de 74’’78. En seconde position, Quinoa d’Ecula, fille de Quick Star, pilotée par son éleveuse et propriétaire Emilie Martin, basée en Franche Comté. Assistante de direction à Lyon, Emilie se déclarait « enchantée de cette victoire qui récompense le travail de toute l’année. » Sur la troisième marche du podium, Question du Phare, fille du SF Tricolore II, née chez Olivier Brohier dans la Manche, appartenant à son cavalier Axel Punch. Au final, on enregistre 7 premières primes, et 15 seconde primes décernées lors de cette finale. Une génération de cinq et six ans plutôt en progression sur les années précédentes, même si l’apparition du chronomètre favorise toujours l’agitation et la précipitation chez les cavaliers les moins expérimentés.