GSD : Dude, Follow Me Fast et Ewoks du Fief sacrés chez les Poneys
mardi 29 septembre 2020

Corentin Pottier et Dude
Corentin Pottier et Dude, vainqueurs chez les 4 ans Poneys © SHF/Les Garennes

Si les jeunes chevaux de 4, 5 et 6 ans ont brillé la semaine dernière sur la piste du Petit Parquet de Fontainebleau, les poneys n’étaient pas en reste lors de la Grande Semaine de l’élevage.

Dans la catégorie des poneys les plus âgés, les 6 ans, la médaille d’or a été décernée à Ewoks du Fief, présenté par Camille Thibault. Le mâle, fils de Quintus et Dyffrynaled Gari Tryfan, a mené de bout en bout ce championnat puisqu’il remportait la Préliminaire (78,400%), le Modèle (90%) et enfin la Finale (80,800%). Avec une moyenne générale de 80,909%, le poney qui participait en 2018 à la finale des 4 ans puis en 2019 à la finale des 5 ans cette fois en saut d’obstacles, a reçu la mention Elite. Derrière, Margot Frattinger a placé sur la deuxième marche du podium Mr Miagi S (par Mr Right et Don William) grâce à une note globale, à l’issue des trois épreuves, de 77,652% (mention Elite). Chez les 6 ans, le podium a été complété par Evana de la Goulotte (par Golden Hero et Rocky Grichet), montée par Véronique Brasiles. Le couple a obtenu un score total de 76% pour une mention Elite. Si sept poneys étaient engagés dans la finale des 6 ans, ils n’étaient que six dans la finale des 5 ans.
Comme en 2019 chez les 4 ans, la médaille d’or est revenue à Follow Me Fast (par Under Cover Fast et Doppelspiel), toujours monté par Cassandra Rouxel. Pour remporter un deuxième titre national consécutif, l’élégant poney a remporté la Préliminaire (80,200%), pris la deuxième place au Modèle (82,500%) puis s’est à nouveau imposé dans la Finale (86,600%), pour une moyenne générale de 84,288% et une mention Elite. La médaille d’argent a été décernée à Farbenfroh Fast, une autre progéniture d’Under Cover Fast (et Soliman), présentée par Marie Wack. Avec un score total de 80,273%, la jeune ponette décroche elle aussi la mention Elite. Enfin, la médaille de bronze a été accrochée par First des Chouans (par Quabar de Monceaux et Dyffrynaled Gari Tryfan), un mâle monté par Roxane Derrida (76,727% mention Elite).

Une professionnalisation chez les Poneys

Du côté des poneys de 4 ans, c’est un nom bien connu du circuit chevaux qui a mené vers la médaille d’or Dude (par Dimension et FS Chamion de Luxe). En effet, le cavalier de Pamfou Dressage, Corentin Pottier, ne participait pas uniquement à la finale Cycles Classiques 4 ans chevaux mais aussi à celle réservée aux poneys. En remportant la Préliminaire (77,600%), en se classant troisième du Modèle (80%) et en s’imposant, sous des conditions plus que délicates, dans la Finale (83%), Dude a été sacré champion de France avec une moyenne globale de 81,091% et la mention Elite. « Je savais que j’avais un très bon poney et que nous pouvions réaliser de belles choses. Pour autant, il a été au-delà de ce que j’espérais et de ce que je pouvais attendre de lui étant donné les conditions très difficiles auxquelles nous avons tous fait face, explique Corentin en insistant : Je suis très content de son comportement ». D’autant plus que ce poney allemand est destiné à faire évoluer vers le haut niveau son tout jeune cavalier de seulement 10 ans. « Dude nous a été confié en début d’année de 4 ans par son éleveur allemand dans un but de commercialisation. Nous l’avons alors vendu à un petit cavalier de 10 ans qui le monte très régulièrement à la maison et apprend les bases du dressage avec lui. L’objectif sera de commencer les épreuves poneys dans deux ou trois ans », explique le cavalier qui tient d’ailleurs à remercier le président du jury de cette finale des 4 ans Poneys, Etienne Maire. « Lors de la remise des prix, Etienne est allé voir le petit propriétaire de Dude en lui donnant les cadeaux et en le félicitant, j’ai trouvé ça vraiment génial. C’est une très belle aventure et je pense que pour des enfants c’est très motivant. D’ailleurs, en rentrant aux écuries, la première chose qu’il a dit est qu’il avait hâte d’être à son tour en concours avec son poney ».

« Le circuit jeunes chevaux/poneys est un très bon circuit »

Et pour Corentin, il est important que les cavaliers professionnels puissent aussi s’investir dans la catégorie poney, plus en difficulté à l’international. « Ils forment des chevaux pour des amateurs, pour d’autres pros, et pour eux-mêmes, il faudrait donc qu’il y ait la même structure chez les poneys. Je pense que cela motiverait la filière entière et notamment les éleveurs. Pour Dude, lorsque l’occasion s’est présentée, nous n’avons pas hésité puisque le poney va être formé jusqu’à 6 ans par notre équipe, puis il évoluera sous la selle de son cavalier », poursuit celui qui rappelle aussi l’importance du circuit SHF dans la formation des jeunes chevaux et poneys. « Je trouve que c’est un très bon circuit, très intéressant, pour faire prendre de la maturité aux jeunes chevaux et poneys. De plus, je tiens à souligner l’engagement de la SHF pour la tenue de ces finales 2020, en assouplissant au maximum les règles de qualifications pour qu’un maximum de chevaux et poneys puissent y participer ».
Quant à la différence dans le jugement entre les chevaux et les poneys, le cavalier insiste sur le fait qu’il n’y en a pas ! « Il est certain que l’on ne va pas demander la même mécanique à un cheval d’1,70m et un poney, mais les commentaires des juges n’étaient pas différents de ceux que l’on peut avoir chez les jeunes chevaux. Dans le rapport de taille, ils cherchent la même chose et j’ai d’ailleurs trouvé que les commentaires lors de la finale étaient très positifs ». Pour Corentin Pottier, « le circuit jeunes chevaux/poneys est un très bon circuit mais ce n’est pas une finalité. Si les chevaux ou les poneys sont prêts pour le faire, il ne faut pas hésiter mais si ce n’est pas le cas, il faut prendre son temps. Ce n’est pas parce que le cheval ou le poney ne fait pas ce circuit qu’il n’est pas bon mais juste qu’il a besoin de plus de temps. Ils ont tous une histoire, un mental et des capacités physiques différentes et il faut faire avec », conclut-il.

Du côté du podium chez ces poneys de 4 ans, Goldenstar de Silly (par Movie Star Tilia et Lando) décroche la médaille d’argent sous la selle de Caroline Grou (77,985% mention Elite), tandis que Gegene de la Regence (par Movie Star Tilia et Diamant d’Angrie*HN) s’est paré de bronze sous la selle de Sophie Mavrocordato (76,409% mention Elite). 

Pour consulter les résultats complets, cliquez ici.