GSD : Falcone du Hans décroche la victoire dans le Critérium du Cycle libre 5ans
samedi 26 septembre 2020

Lisa Kloninger Chachaty et Falcone du Hans
Falcone du Hans piloté par Lisa Kloninger Chachaty © Béatrice Fletcher

Vingt deux couples étaient au départ de la confrontation finale de ce critérium 2020 réservé aux chevaux de cinq ans courant pour la 1ère année. Falcone du Hans s’impose facilement avec une moyenne de 84%.

Lisa Kloninger Chachaty, 26 ans, arborait un sourire rayonnant à l’annonce des résultats qui placent Falcone du Hans en tête de la reprise du jour et de la Finale 2020. Lisa, formée et entraînée par sa mère Françoise, cavalière internationale de renom, est basée aux écuries familiales « Les Harots » au Brévedent dans le Calvados. Depuis quatre ans, la jeune femme, malgré un diplôme d’infirmière, a décidé de se consacrer totalement aux chevaux. « J’ai choisi d’engager Falcone en cycle libre, car sa propriétaire Laura Simar a rejoint nos écuries à la fin du confinement pour peaufiner sa relation avec son cheval. Je l’ai sorti deux fois, puis nous avons donc décidé de l’emmener à Fontainebleau pour lui faire découvrir un autre environnement, et lui faire prendre de l’expérience. Nous ne pensions pas faire aussi bien. L’année prochaine, sa propriétaire le montera elle-même. Falcone est très généreux, très sérieux au travail, il a un mental exceptionnel pour un jeune cheval. C’est un véritable plaisir de s’en occuper et de le monter. » 

La deuxième place, avec une moyenne de 82.600%, revient à Topas du Bourg, sous la selle de Mailys Frougneux. Installée avec son cheval dans une écurie à Rambouillet, Mailys exerce comme cavalière et enseignante d’équitation itinérante. Elle explique avoir opté pour le cycle libre car « Topas étant très tardif, ce circuit est mieux adapté à son évolution actuelle. Je l’ai acheté alors qu’il avait deux ans, je lui ai laissé le temps de grandir. Il a beau toiser 1m80, je pense que ce n’est pas fini. Topas est très généreux, il est en osmose à 100% avec moi sur le rectangle, alors que sur la détente il peut se montrer très joueur et attentif aux autres chevaux. Son point fort, en dehors de ses allures, est sa confiance absolue envers l’homme. Il est très sensible, facilement inquiet, je le travaille beaucoup à pied, et ma mère l’emmène beaucoup à l’extérieur, ce qui l’aide beaucoup. »

Le podium est complété par Dantana, aux commandes de sa propriétaire Vanina Nayrolles, qui décroche une belle moyenne de 80.200%. La cavalière, diététicienne libérale explique qu'elle vit en Aveyron pour des raisons professionnelles mais que sa jument est en pension dans l’Allier, chez sa coach Christine Laloire de même que d’autres chevaux. « Il n’y a pas d’écurie de dressage dans ma région. J’ai acheté Dantana en octobre 2019, elle a de belles allures, un bon mental, de la générosité. Je me sens bien dessus. » Vanina compte bien poursuivre le circuit des cycles libres en 2ème année, et ensuite s’engager dans le circuit amateur, pourquoi pas jusqu’au Saint Georges.  La coach, à la tête du centre équestre du Bien Aller à Cérilly (03), dans les anciennes écuries de la regrettée Sylvie Corellou, décédée accidentellement en 2010, se disait bien sûr ravie de ce résultat. « Vanina dispose d’assez peu de temps, elle ne vient que tous les quinze jours. Ce n’est pas forcément simple pour elle de se mettre avec la jument. J’ai la responsabilité de travailler Dantana au quotidien, de l’éduquer pour qu’elle puisse s’en servir au mieux, et de la coacher. C’est une jument de qualité, il faut veiller à préserver la qualité de ses allures, sans pour autant qu’elle devienne difficile pour qu’elles puissent évoluer ensemble, mais tout se passe bien. Vanina m’a également confié une jument de 9 ans que je sortirai en concours l’an prochain, son ancienne jument de compétition qui a tourné en concours avec Odile Van Doorn, et qui vient de donner naissance à une pouliche de Totilas, et une troisième jument qui va progressivement devenir poulinière. »

Les résultats : ICI.