GSD : Triplé de Jessica Michel-Botton dans les 5 ans !
dimanche 27 septembre 2020

Jessica Michel Botton et Djembe de Hus
Déjà sacré champion de France à Fontainebleau il y a quelques semaines, Djembé de Hus a décroché haut la main son ticket pour Verden © Les Garennes

Djembe de Hus, Zouzo Majishan, GoldenRomance Malleret PS, voici les noms des trois chevaux médaillés dans le championnat de France des 5 ans 2020. Et ils ont tous un point commun, leur cavalière, Jessica Michel-Botton !

Ce n’est pas nouveau, Jessica Michel-Botton est toujours très attendue lors de la Grande Semaine de l’élevage en dressage, et cette édition 2020, même particulière, n’a pas dérogé à la règle. En 2011, chez les 4 ans, la cavalière spécialisée dans les jeunes chevaux réalisait son premier triplé en finale nationale. C’était avec Starlette de Hus, Symphonie de Hus et Dimension de Hus. Cette année, Jessica monte d’un cran puisque c’est dans la toujours très délicate catégorie des 5 ans qu’elle réalise à nouveau cet exploit. « Je savais en regardant les engagés que cela n’allait pas être si facile, que le niveau allait être relevé », souligne-t-elle.

En effet, nous retrouvions cette année, le vice-champion de France des 4 ans 2019, Magic Moment (par Millenium et Don Bosco), toujours sous la selle de Pauline Guillem (7ième avec une note de 80,750%), Kayden (par Desperados et Uphill), médaillé de bronze l’année dernière sous la selle de Jessica, et cette année présenté par Christelle Marie (6ième avec un score final de 80,813%), Furst von Bottlenberg (par Finest et Stedinger), sous la selle de Sarah Krusch (5ième avec une moyenne de 80,938%), Escolador LTH Dressvalue (par Escolar et Lauries Crusador), monté par Léna Thouvenin (4ième avec un total de 82%), ou encore Parodie Ter Dolen (par Fursten Look et Di Caprio), avec Charlotte Chalvignac. Autant de chevaux au potentiel certain, qui avaient présenté de très belles choses lors des concours précédents cette finale nationale SHF.

C’est finalement certainement l’expérience - mêlée à la qualité indéniable des trois chevaux médaillés - qui a permis à Jessica Michel-Botton de signer une journée de samedi absolument parfait. Et c’est avec son champion de France à 3 ans, puis 4 ans, Djembe de Hus, que la cavalière décroche un trentième titre de championne de France jeunes chevaux, un record ! Avec un score de 92% dans la Finale, ajouté aux 91,200% de la Préliminaire et à la note de 87,500% au Modèle, l’alezan a obtenu une Prime Espoir avec un total de 91,469%. « C’était pour moi le plus facile à monter car je le connais depuis qu’il à 3 ans, rappelle Jessica qui précise que, Djembe a pris beaucoup de force cet été. Il a passé un cap à la fois au niveau physique mais aussi mental, car c’est un cheval qui peut être un peu sensible ». Et ceux qui le connaissent auront pu apprécier l’évolution flagrante du chic fils de Damon Hill et d’une mère par Argentinus. « Sa qualité principale est son équilibre ainsi que son activité des postérieurs qui est incroyable. Malgré le fait qu’il m’ait volé un ferme à ferme, ce qui est un peu typique avec les 5 ans, je pense que la reprise était très fluide. C’est une réelle satisfaction et le monter a été un réel plaisir », confie la championne 2020. 

Objectif Verden

Si Jessica Michel-Botton connait par cœur son médaillé d’or, il n’en était rien de celui qu’elle est parvenue à placer sur la deuxième marche du podium, Zouzo Majishan (par Zack et Soliman de Hus). En effet, alors que l’étalon de 5 ans évoluait il y a encore quelques semaines sous la selle d’une autre française, Charlotte Chalvignac-Vesin, un achat express effectué par le businessman danois, Andreas Helgstrand, a changé la suite de sa saison. Après l’avoir seulement monté six fois au Haras de Hus avant de prendre la direction de Fontainebleau, Jessica n’a pas manqué son rendez-vous. « Zouzo est un peu le joker de dernière minute, s’amuse-t-elle. Sous les conseils de Vincent Guilloteau, Andreas Helgstrand, avec qui je travaille depuis longtemps pour la vente de chevaux, a décidé de me laisser le cheval sous la selle. Et je trouve qu’on s’en est plutôt bien sorti ! » Quel euphémisme puisque le très jeune couple a décroché la médaille d’argent après avoir obtenu la note de 90,200% dans la Finale (total de 89,875% et une Prime Espoir). « Sur la Préliminaire, j’ai joué un peu la carte de la sécurité mais dans la Finale j’ai pris plus de risques. Même si les juges ont noté quelques instabilités, je pense que le cheval était encore plus sur les postérieurs et plus démonstratif », analyse la cavalière qui avoue que de monter un cheval d’Andreas Helgstrand ajoutait un peu de pression à la situation déjà unique. « C’est pour moi une sacrée reconnaissance qu’il me confie un cheval, c’est une chance inouïe que je voulais saisir, même si j’avais prévenu que Djembe serait difficile à battre. Mais le contrat est rempli en déroulant de belles reprises et en obtenant de très belles notes », sourit Jessica qui tentera certainement de qualifier sa nouvelle recrue pour les championnats du monde de Verden, en décembre prochain. « Je prends les choses les unes après les autres mais Zouzo est un cheval très maniable, qui se laisse vraiment monter. Il est naturellement bien fait avec une très jolie attitude et surtout une très bonne tête. Si la suite de l’entrainement continue comme ça, sachant qu’on aura encore du temps après les sélections (qui se tiennent au Mans du 15 au 18 octobre, NDLR), alors nous tenterons notre chance ». 

Trois chevaux au potentiel Grand Prix

Et c’est un autre étalon, GoldenRomance Malleret PS (par Governor et Sir Donnerhall), que Jessica a placé sur la troisième marche du podium des 5 ans, après avoir obtenu une note de 86% dans la Finale (total de 85,406% et une Prime Espoir). « C’est un cheval que j’aime beaucoup et dans lequel je crois beaucoup », commente Jessica. Quatrième à 4 ans, le très élégant alezan brûlé s’empare cette fois de la médaille de bronze, après avoir montré notamment de grandes capacités à rassembler. « Je pense que c’est un cheval qui sera encore plus à sa place dans les 6 ans. Il a un galop très rebondissant, qui se tient et un trot déjà très rassemblé. Sur la Finale, il était un peu fatigué en fin de reprise mais je suis très contente pour Gérald Martinez et le Haras de Malleret qu’il soit sur le podium, c’est une belle récompense », poursuit celle qui voit en GoldenRomance, Zouzo et Djembe, trois vrais chevaux de Grand Prix. « Golden est un cheval qui se construit année après année, qui veut vraiment travailler. Je crois vraiment en lui pour devenir un cheval de Grand Prix, mais comme les deux autres d’ailleurs ». Et en ce qui concerne le changement de lieu pour accueillir ces finales 2020, Jessica a elle aussi souligné le potentiel qu’offre le Grand Parquet dans l’organisation d’un tel évènement. « La piste du Petit Parquet est exceptionnelle, elle a super bien tenu malgré la pluie, et les sols en général sont très bons. Les boxes sont très bien, il y a un vrai village exposants, le site se prête très bien à cet évènement. La seule petite chose serait de pouvoir avoir en permanence une détente libre de disponible », conclut-elle.

Reste maintenant à savoir si Jessica Michel-Botton réalisera aussi le triplé chez les 4 ans, ce dimanche, à Fontainebleau, une première dans l’histoire de la Grande Semaine !

Les résultats : ICI.