GSE : Djibouti de Kerizac en haut du podium chez les 7 ans
dimanche 04 octobre 2020

Djibouti de Kerizac avec Margaux Rocuet lors de la première manche
Djibouti de Kerizac avec Margaux Rocuet lors de la première manche © Claude Bigeon

Ce championnat des 7 ans aura été incroyable par les nombreux rebondissements avec un nouveau leader chaque jour. Alors que Dagada des Grevis partait avec un peu d’avance avec son cavalier Baptiste Bohren, c’est finalement Djibouti de Kerizac avec Margaux Rocuet qui l’emporte devant une autre de ses montures, Dubai du Cèdre puis Dorado de Riverland présenté par Robin Le Squeren.

On aurait pu qualifier cette finale en deux manches de chamboule tout, qui a profité d’une météo à peu près clémente. Des quarante couples au départ de cette épreuve qui mélange hongres, femelles et mâles de tous studbooks, c'est Djibouti de Kerizac, un hongre selle français par Quaprice Boimargot Quincy et monté par Margaux Rocuet, qui l'emporte avec un total championnat de 4,83 points obtenus seulement par un cumul de temps dépassé. Aucun "pur sans-faute" n'a été réalisé lors de ce championnat qui prépare les chevaux athlètes à rentrer dans le grand bain. Trois selles français occupent le podium : un hongre donc, mais aussi une femelle par Baloubet du Rouet et un mâle par Untouchable M.

Des déconvenues...

Ce championnat, qui était assez fautif en première manche mais sans mettre les chevaux dans le rouge, avait notamment un enchaînement composé d'un double de droits après la rivière, un peu délicat, et du vertical L’Eperon en conclusion. Les sans-faute n’ont pas été très nombreux. Pas plus de quatre. Dans l’ordre : Doris Platière (Kannan) montée par Benjamin Devulder, Dubai du Cèdre (Baloubet du Rouet) montée par Margaux Rocuet, Darius de Kerglenn (Mylord Carthago HN SFA) monté par Jean Le Monze, et Day of Pam du Vanda (Diamant de Semilly) montée par Teddy Thellier.
Les fautes s’empilent sur les combinaisons (triple, double) et le dernier. Tous les couples à moins de 2 points, c’est-à-dire les sept premiers au classement provisoire, encaissent les fautes, voire jettent l’éponge. Drole de Dame montée par Maelle Martin accuse deux refus. New Libero One D’Asschaut, un mâle BWP en troisième position au provisoire, abandonne. Mais, surtout, Night Light VT Ruytershof associé à Philippe Rozier, en embuscade derrière le leader, Dagada des Grevis, démarre avec une faute sur le premier obstacle avant d'en accuser une autre. Huit points, le score est lourd et ne permettra pas au couple de repartir en deuxième manche.

... et des démonstrations !

Une deuxième manche à vingt couples construite notamment avec deux doubles, un oxer/vertical en début de parcours et un vertical/oxer en fin d’épreuve et une Margaux Rocuet incroyable avec trois montures en seconde manche - Dora du Valon (20e) à 11,37 pts, Djibouti de Kerizac (11e) à 4,83 pts et Dubai du Cèdre à 1,38 pt en position de leader - tels étaient les ingrédients d'un final en apothéose. La jeune cavalière renouvelle les sans-faute pour ces deux premières montures et accroche l’entrée du double avec Dubai. Sixième au provisoire au début de cette deuxième manche, Robin Le Squeren sur Dorado de Riverland, un mâle SF par Untouchable, réalise une belle remontée et s'offre la troisième marche du podium. Il fait partie de cinq sans-faute de cette deuxième manche.
Du côté des origines des couples en deuxième manche, les pères sont assez variés puisque l’on trouve dans l’ordre de classement de leurs produits : Quaprice Boimargot Quincy, Baloubet du Rouet, Untouchable M, L’arcdetriomphe Boismargo, Diamant de Semilly, Mylord Carthago HN, Cardento, Malito de Reve, Kannan, Vigo Cece, Ugobak des Baleines, Upercut Kervec, Kannan, Qlassic Bois Margot, Diamant de Semilly, Conrad, Ninio de Rox, Conrad, Vagabond de la Pomme et Vigo Cece.

C'est donc un championnat des 7 ans plein de rebondissements et suivi avec attention par un public de passionnés qui s'est tenu à Fontainebleau. Pas de chance pour la remise des prix, où des trombes d’eau sont à nouveau tombées sur une piste du Petit parquet malgré tout toujours impeccable. Ne manque plus qu'une une tribune pour compléter et parfaire cet équipement de haut niveau !

Les résultats : ICI.