GSE : Les poneys en Hunter Style, une première …
lundi 05 octobre 2020

Eagle des FFelin Finale SHF Hunter Poney 6 ans 2020
Eagle des Félines NF (Old Chap Tame et Quick Love d’Elgi par Jerry Lee de Lachem) s'est emparé de la première finale Hunter poney de 6 ans organisée par la SHF © Béatrice Fletcher

Pour la toute première fois, les poneys de Hunter Style Poney bénéficiaient d’une épreuve dédiée lors de cette Grande Semaine de l’élevage, au lieu d’être intégrés aux groupes des chevaux. Apparition réussie, en termes d’effectifs mais aussi de qualité puisque les juges ont décerné trois mentions « Elite », quatre « Excellent » et quatre « Très Bon » sur 22 engagés.

Quatre ans, l’élevage d’Oré à l’honneur

La plus jeune classe d’âge est dominée, comme lors de la qualificative, par deux produits de l’élevage d’Oré, basé à Bannalec dans le Finistère, dirigé par Aurélie Chery, confiés aux commandes de Mélina Savary, 26 ans, technicienne de laboratoire près de Saint Lô, qui se consacre exclusivement aux poneys, essentiellement en CSO. Girly Cha d’Oré (Meeping Cha de Florys*SL et Si Dorée du Ponthouar par Quarteron Agile (CO), décroche le titre de championne et la mention Excellent avec une moyenne de 15.78, tandis que Geep Ing Boy’s d’Oré (Meeping Cha de Florys*SL et Noreen de l’Aubier par Cocum Thunder Boy) s’adjuge la deuxième place du championnat, et la mention Excellent avec une note de 15.25. La troisième place revient à Gentleman d’Argan, fils de Bluicedebretis*Well’s (CO) par Darduluot*desislots (CO)  sous la selle de Juliette Guevel, avec une note moyenne de 14.66, déclaré Très Bon.

Cinq ans, deux mentions Elite 

Le lot des sept poneys de cinq ans a fait sensation puisque deux d’entre eux sont déclarés Elite par le jury. Le titre de champion revient à Freebox Belebat, fils de Box Office du Péna (PFS) et Twiggy My Dear par Opium de Talma, né chez Angélique Prin à Achères la Forêt, qui obtient la très belle moyenne de 16.63 et la mention Elite sous la selle de Gaelle Jonchery. Installée à Rouvres en Multien, près de Meaux, dans ses propres écuries, la cavalière, qui se disait ravie de cette première finale réservée aux poneys, le souligne, elle a recours à la discipline du Hunter pour former une vingtaine d’équidés destinés au concours complet.  Fearless de Jolb (Dexter Leam Pondi et Lucinda des Etisse par Naughtyvangraafjanshof*SL) propriété de son éleveuse Elodie Alaj, s’adjuge la deuxième place de cette classe d’âge avec 16.19 et décroche aussi une mention Elite. La cavalière Manon Reveillère, 17 ans, basée dans sa propre écurie du Limesle à Méral en Mayenne, habituée des épreuves Pro chevaux, montait pour la première fois en Hunter ce poney finaliste du Sologn’ Pony. Le jeune fille, qui suit les cours par correspondance depuis la classe de 4ème, prépare actuellement un Bac Pro CGEH. 

Faust du Gevaudan, PFS (Contendro et Olympie du Gevaudan par Ivoire de Civry) s’octroie la 3ème  place grâce à une moyenne globale de 15.19, qui lui vaut la mention Excellent. Morgan Bonnan Daquin, fille de Sylvie Bonnan, à la tête de l’élevage du Gevaudan en Loire Atlantique, et vétérinaire de profession, monte régulièrement en CSO. Elle se disait très satisfaite de cette initiative de la SHF. « Chaque année, nous venons à Fontainebleau pour voir nos chevaux, que Cédric Forestier monte sur le cycle classique, nous en avons profité pour emmener Faust, car il nous a semblé être le mieux adapté à la discipline. »

Six ans, Eagle des Félines fait sensation  

Le très joli alezan Eagle des Félines NF (Old Chap Tame et Quick Love d’Elgi par Jerry Lee de Lachem) séduit le jury qui lui accorde une mention Elite grâce à une note de 16.06. La cavalière Manon Reveillère, qui classait déjà Fearless de Jolb à la deuxième place dans les 5 ans, se disait ravie de cette première expérience qui motive à pratiquer une belle équitation. 

Easy Boy de Saint Prix NF, (East End Breezer et Kilncopse Playgirl par Farriers Playboy), propriété de son éleveuse Agnès Petit (21) décroche la deuxième place assortie d’une mention Excellent pour une note de 15.75. Sa cavalière Pauline Henry est à la tête d’une douzaine de chevaux et poneys à Piffonds dans l’Yonne. « C’est la première fois que nous faisons du Hunter, Easy comme moi. J’ai choisi de l’engager car il n’a pas fait une saison de concours normale, que Fontainebleau n’est pas très loin de chez moi, et que la discipline lui va plutôt bien. »

Le podium est complété par Ebellanum des Grangues, PFS fille d’Anydale Ron et Odanum de Grangues par Viersen K, montée par Céline Fournal. 

Une victoire après 35 ans d’efforts  

Adeline Wirth Nègre, présidente de la commission Hunter de la SHF, se disait particulièrement satisfaite de cette nouvelle catégorie réservée aux poneys. Alors qu’elle défend cette discipline venue des Etats-Unis depuis 1985, Adeline l’explique « je suis allée voir Serge Leconte dans les années 2000 pour tenter de le convaincre de mettre en place des épreuves Hunter réservées aux poneys, mais le projet n’a malheureusement pas recueilli son approbation. » A la tête de la commission Hunter de la Fédération, puis actuellement de la SHF, Adeline n’a pour autant jamais abandonné l’idée. « Depuis toujours, nous étions persuadés qu’il fallait séparer les chevaux et les poneys. C’est une volonté commune des membres dont François Pasquier, Alain Blanquet, Jean Fourcart, Dominique Trussart et Claude Lanchais. Nous avons vu lors de ces finales quelques poneys qui pourraient figurer parmi les meilleurs aux Etats Unis. Idéalement, il faudrait que les critères recherchés chez les chevaux, à savoir un très beau modèle, une jolie tête et de l’élégance, soient appliqués aux poneys, et que les poneys soient montés par des enfants, mais cette première finale est une grande victoire, d’autant que le nombre d’engagés a été encourageant. Dans tous les cas, ce circuit, qui recueille de plus en plus d’engouement auprès des clubs et des amateurs, constitue une préparation formidable.»

Résultats complets ICI