Grande Semaine de Pompadour : Thomas Carlile récidive chez les cinq ans
samedi 24 septembre 2022

Hermès Gay, champion de France des cinq ans à la Grande Semaine de Pompadour, sous la selle de Thomas Carlile
Hermès Gay, champion de France des cinq ans à la Grande Semaine de Pompadour, sous la selle de Thomas Carlile © Adèle Vaupré

L’année dernière, alors qu’il avait quatre ans, le titre avait échappé de peu à Hermès Gay. Alors cette année, son cavalier, Thomas Carlile, avait à coeur d’offrir à ce cheval qu’il estime beaucoup le trophée qui aurait dû lui revenir il y a de cela un an. Après un hippique qui a bouleversé le classement, le fils de L’Arc de Triomphe s’est imposé avec la manière.

Pour les chevaux de cinq ans, la finale de Pompadour est un lieu de découverte, notamment dans son format. C’est la première fois pour eux qu’ils courent le cross avant l’hippique. Une subtilité qui a son importance puisque certains chevaux, pourtant très bien classés toute l’année, se retrouvent en difficulté au moment de faire preuve d’habileté sur les barres. Haka du Lattey (Cap Kennedy*Bois Margot), entre autres, deuxième hier à l’issue du cross, fait partie de ces chevaux qui en ont fait les frais. L’étalon gris accusait douze points supplémentaires qui lui faisaient oublier toute chance de classement. 

« Hermès me vend du rêve » 

S’il en est bien un qui n’a jamais tremblé sur ce championnat, c’est Hermès Gay (L’Arc de Triomphe), présenté par Thomas Carlile. En tête depuis le début de la compétition, grâce à un dressage pénalisé de 22.9 points, un maxi sur le cross, un sans-faute sur l’hippique, et des notes respectives de 16.2 et 16.8 en style et modèle, qui portent son total championnat à 28.5 points, l’étalon Selle Français s’adjuge largement le titre de champion de France. « L’an dernier il devait gagner les quatre ans mais ça m’était complètement sorti de la tête qu’il y avait une fourchette de temps imparti sur le cross et j’étais allé trop vite. Il galope très vite et j’étais allé chercher des points pour la note de style. C’est un cheval qui méritait de gagner mais il n’a pas eu de chance, il m’avait sur le dos », plaisantait le cavalier, qui en a profité pour souligner les progrès indéniables de son partenaire. « Il a eu beaucoup de mal en début d’année parce que c’est un grand cheval, avec une très grosse locomotion. Il bouge incroyablement bien et au fur et à mesure de la saison, il a trouvé ses marques, a appris à baisser ses hanches et trouvé son équilibre. C’est un cheval qui est très, très souple. » Ce samedi, alors qu’il avait une barre d’avance sur son premier poursuivant, il n’a pas eu besoin d’user de son joker. « Il a quand même laissé parler sa classe. Il va être un très, très bon cheval. À moi en tout cas, il me vend du rêve », assure Tom. 

Côté pedigree, là encore ce n’est pas une histoire de hasard. Hermès Gay est né chez Camille Baume mais appartient désormais à Didier Bordas (le père de Charlotte Bordas, qui s’illustre elle aussi en concours complet, mais avec les équipes Jeunes), qui l’a acheté embryon. Il est un trois quart frère de l’international Romantic Love. Côté paternel d’abord, ils partagent la même origine puisqu’ils sont tous deux des fils de l’étalon Oldenbourg L’Arc de Triomphe. Mais on retrouve également du sang en commun sur la souche maternelle puisque la mère de Hermès Gay, Glowing Love (Hand In Glove), est une soeur utérine de Romantic Love. 

Sur la deuxième marche du podium de ce championnat s’installe Hitchqote du Coudray (Panama Tame), habilement monté par Astier Nicolas. Le hongre, bien que huitième du critérium (c’est-à-dire du total du dressage, cross et saut d’obstacles), doit sa remontée dans le classement d’abord grâce à un sans-faute sur l’hippique, mais aussi grâce à ses notes de style et de modèle (16 et 16.4) pour cumuler un total championnat de 37.18 points. C’est 0.02 point de mieux que Hamilton du Nayo, en bronze avec Fabrice Saintemarie, qui totalise 30 points sur le critérium et des notes de 16 et 15 en style et modèle. Haia du Loir (Jaguar Mail) et Henzo d’Orangerie (Andiamo Semilly) sont les deux autres chevaux à récolter une mention "élite", sous les selles respectives de Christopher Six (37.22) et Raphaël Cochet (37.34). 

Gulliver des Lones toujours en tête chez les six ans 

Chez les "grandes sections" de ce championnat, où s'affrontent les chevaux de six ans dans une épreuve CCIYH2*, le gris Gulliver des Lones (Upsilon) pointe ce soir toujours en tête du classement provisoire après avoir réalisé le meilleur dressage, en 26.1, et bouclé un cross maxi, où il a énormément fait plaisir à son cavalier, Alexis Goury. « Gulliver est un avion ! », lâchait-il après son cross. « J’ai déferré sur le numéro 2, mais heureusement, ça ne l’a pas gêné. J’ai assuré les sauts d’après, mais il m’a clairement fait comprendre que tout allait bien. » Aux résultats du critérium, la deuxième place est désormais dans les mains de Morgane Euriat et Coloree de Poteau Z (Cornet's Prinz), auteurs d'un maxi sur le cross après un dressage à 27.7 points et qui profitent de l'élimination de la Suissesse Mélody Johner sur Gratte Cielle Peccau (I'm Special de Muze) jusqu'alors deuxième après le dressage. Mais dans le championnat, qui ne prend en compte que les chevaux Selle Français, Anglo-arabes et Anglo-normands qui ont obtenu leur qualification sur le circuit SHF, la médaille d'argent provisoire est pour l'instant sous la coupe de Gadjo Amayou AA (Grafenstolz), monté par Maxime Livio (29 + 0). Sur la troisième marche du podium provisoire, on retrouve celui qui a déjà raflé la mise chez les quatre et cinq ans : Thomas Carlile. Cette fois, c'est avec Golden de Béliard AA (Upsilon), qu'il pourrait réaliser le triplé (voire quadruplé si on compte le championnat des sept ans qui s'est couru en début de mois). Le cavalier installé dans la Sarthe, à Savigné-sous-le-Lude ne figure qu'à trois points du poleman, Alexis Goury. 

Rendez-vous demain à partir de 14h15 pour la suite et fin de ces championnats des Jeunes chevaux. 

Pour consulter les résultats du championnat des cinq ans, cliquez ici.
Le classement provisoire du championnat des six ans sera disponible très prochainement, sur le site des résultats du concours.