Plein soleil pour le SHF de Cluny
dimanche 31 mai 2020

Claire Fontanel et Elektra des Premices
Claire Fontanel et Elektra des Premices © Jean Louis Perrier

Au terme de la seconde épreuve pour les 6 ans, le rideau est tombé sur la reprise des concours SHF. Le bilan est très positif, et à Cluny tous les acteurs exprimaient leur satisfaction.

A l’image d’une météo radieuse, aucune ombre n’est venue ternir les cinq jours de concours Cycles Classiques organisés sur le site d’Equivallée-Haras National de Cluny. Les cavaliers et leurs accompagnateurs se sont adaptés au protocole sanitaire, ce qui était indispensable car le concours est resté sous haute surveillance avec des passages quotidiens de la gendarmerie sur le site. L’équipe organisatrice et les officiels de compétition ont su donner l’encadrement nécessaire pour le bon déroulement de ce premier concours SHF dans la région.

Frédéric Delforge dont le Haras du Banney avec seize chevaux engagés représentait une des plus grosses écuries en présence se félicitait de cette reprise : "C’est formidable ! Pour nous c’est vraiment vital, sans concours on ne peut pas valoriser les chevaux ! L’organisation a tout mis en œuvre pour que ça se passe bien et j’espère que ça va pouvoir continuer, puis qu’on pourra aller vers la reprise des concours pour les chevaux d’âge." Tout en étant présent dans son fief bourguignon, Yves Chauvin se tenait informé des autres concours de cette première semaine et était très satisfait de leur bon déroulement. "C’était essentiel que tout se passe bien. C’est pour ça que nous avons choisi des sites de concours où il fallait des équipes solides pour mettre en œuvre le protocole. Les négociations pour obtenir la reprise des concours ont été très difficiles car le ministère de l’Agriculture n’est pas le seul décideur, il faut que les procédures soient validées par le Ministère de la Santé et le Ministère de l’Intérieur. Le passage en zone verte de presque toute la France devrait nous aider mais il ne faut pas qu’il y ait de relâchement dans les concours à venir, car tout peut être remis en question ! On voit aussi une reprise du commerce, il y a des transactions en cours à Cluny, et nous allons remettre en service le dispositif de SHF Video." Côté éleveur, Yves Chauvin pouvait aussi être heureux des bons résultats des produits de son élevage. Ses deux 6 ans, Ephémère Courcelle par Rialto Courcelle, montée par Paul Delforge, et Effrontée Courcelle par Quartz du Chanu, montée par Julie Anne Verneuil, figuraient parmi les treize double sans faute de la série SF-AA où près de 80 chevaux étaient en lice.

Une faute le premier jour écarte du doublé Everstar de Boisy. Sous la selle de Philippe Bernard, cette fille de Numéro Uno explose toutefois le chrono de la seconde épreuve des 6 ans. Everstar de Boisy représente l’excellent élevage sur les hauteurs du lac Léman de Gérard Turrettini qui avait déjà fait naître sa mère Kedwige de Boisy, une fille d’Apache d’Adriers bonne gagnante en CSI (ISO 151), elle-même fille d’Aurore de Boisy par Jéroboam, elle aussi bonne performante, ISO 146. Le classement au chrono, qui va apporter un bonus de point pour les qualifications, distingue ensuite plusieurs chevaux entrant dans le lot des doubles sans faute, avec à la seconde place Elektra des Prémices sous la selle de la championne de France Pro 1, Claire Fontanel. Née dans le Rhône chez Arnaud Bernollin, Elektra des Prémices affiche des origines prestigieuses avec en père l’illustre Kannan, tandis que sa mère, Mélodie d’Eole, est la propre sœur de Mylord Carthago, par Carthago et la souche d’Ifrane. L’élevage bourguignon s’illustre ensuite avec deux produits montés par Jean-Baptiste Martinot : El Rey Batilly né chez Jean-Claude Viollet (89) par Canturo, puis Elégant d’Harmonie, né à la SCEA Harmonie V (71) par Quick Star.

Le circuit SHF se poursuit dans la région la semaine prochaine à Sainte Cécile (71) du 2 au 4 juin avec l’entrée en piste des 7 ans autorisés à concourir sur le tour des 6 ans.

Les résultats : ICI.