Talma Auction : une première vente très réussie
vendredi 09 juillet 2021

Insolente de Talma
Comme vingt-trois autres chevaux, Insolente de Talma a trouvé ses nouveaux propriétaires lors de la première vente aux enchères Talma Auction © Coll.

Le haras de Talma a franchi un nouveau cap cette semaine en organisant sa première propre vente aux enchères en ligne. Et l’événement a été un véritable succès : vingt-quatre chevaux prendront prochainement la direction de leurs nouvelles écuries.

Michel Guiot ne pouvait que montrer son enthousiasme à l’issue de la première vente aux enchères organisée par le haras de Talma : « C’est un véritable succès. Je suis très heureux et fier de mes équipes qui se sont données sans compter. Je pense que le haras de Talma franchit un nouveau cap avec l’organisation d’une vente annuelle. Nous apprécions la proximité avec nos acheteurs et nous sommes heureux de les faire venir jusqu’à Talma », soulignait-il. Il faut bien avouer qu’en mettant à la vente l’entièreté de sa génération de trois ans, le haras de Talma a frappé un grand coup, laissant tout un chacun espérer acquérir le prochain Cocktail de Talma (Baloubet du Rouet), actuellement très performant sous la selle de Grégory Wathelet. Irréelle de Talma (By Cera d’Ick x Quaprice) aura d'ailleurs été au cœur d’un très beau combat pour finalement être acquise pour la somme de 52 000 euros par un syndicat qui espère bien la faire évoluer dans le sport, tout en comptant également sur cette sœur de l’international Baikal de Talma (tous les deux issus de la souche d’Itot du Château) pour de l’élevage par transfert d’embryon. Un second partenariat franco-belge s’est également formé autour d’Insolente de Talma (Mylord Carthago x Baloubet du Rouet), qui fut adjugée à 42 000 euros, alors que l’autre produit de l’internationale Cocaine de Talma, Insolent de Talma (Thunder vd Zuuthoeve x Baloubet du Rouet), prendra la route de l’Espagne pour 29 000 euros. L’impressionnante pouliche Lambada de Talma (Baloubet du Rouet x Quidam de Revel), issue de la souche de Rahotep, Karla et Jadis de Toscane, rejoindra quant à elle l’élevage de Pléville après avoir été adjugée 15 000 euros. Enfin, Look de Talma (Tangelo vd Zuuthoeve x Thunder vd Zuuthoeve) et Lullaby de Talma (Canturano x Kashmir van’t Schuttershof) rejoindront un investisseur de Marlon Zanotelli après des enchères à 11 000 euros chacune.

Une vente internationale

Derrière ce succès, un homme aura su fédérer ses troupes : Maxime Denis, travailleur de l’ombre, qui n’aura pas compté ses heures ni perdu de sa motivation pour galvaniser son équipe vers cette belle réussite. « Il est certain que ce succès vient récompenser beaucoup d’heures de travail et de préparation. La journée de présentation, à trois jours de la fin de la vente et avec les mesures sanitaires actuelles, était également une inconnue pour nous, tout étant retransmis en direct sur Internet et suivi par près de 500 personnes. La soirée de vente aura été stressante car les enchères sont arrivées très tard mais cela aura donné lieu à de très belles luttes, avec des offres en provenance de pays voisins mais aussi des États-Unis, du Chili, d’Espagne, du Brésil, d’Irlande, d’Italie, du Maroc, de Pologne, du Mexique, de Belgique et de toute la France. C’est une belle source de motivation pour nous, cela nous incite à continuer notre travail », expliquait le manager et responsable commercial du haras de Talma.