Une vente de jeunes chevaux à huis-clos et en ligne à Ravenoville
dimanche 08 novembre 2020

© Madeleine Hill

La traditionnelle vente de chevaux de 3 et 4 ans qui a lieu en novembre a été annulée à cause des restrictions sanitaire. Le Groupement d’éleveurs de Sainte Mère Eglise a donc organisé une vente à huis clos le 7 novembre.

Les éleveurs ont présenté leurs chevaux exactement comme ils le font normalement, mais sans public. Les prestations étaient filmés et le tout va être sur le site web du Groupement pour que les potentiels acheteurs puissent regarder puis acheter. « Nous avons fait la demande pour la vente à la préfecture, mais nous savions que cela allait être refusé. Puis après avoir réfléchi, nous avons demandé à le faire par vidéo sans présence de public et le préfet a accepté cette proposition » expliquent Jean-Luc Moulin, vice-président du Groupement, et Jacques Hamel, président. « L’espace était donc fermé, personne ne pouvait entrer les tribunes et tout le monde portait le masque bien sûr. Chaque éleveur passait à une heure bien précise et les gens ne se croisaient pas » L’ambiance était donc bien différente cette année sans l’apéritif et le repas partagé entre les éleveurs, les spectateurs et les acheteurs. Néanmoins, une vingtaine d’éleveurs, uniquement les adhérents du Groupement, a présenté une bonne trentaine de jeunes chevaux.

Christian Gonsolin et sa femme Marina Sorgato, éleveurs sous l'affixe du Bary à Montgardon, avaient amené Harpon du Bary (Jah's Diamant x Hurlevent de Breka) et Hannibal du Bary (Dingo Louvo x Frascator Mail), un hongre et un entier de trois ans. Il ont déjà produit plusieurs étalons et vendu des chevaux un peu partout en Europe dont en Allemagne, en Italie et au Royaume Uni. Tous deux ont trouvé que mettre la vente à huis-clos en ligne était une bonne idée ; « C’est une bonne initiative par le Groupement des éleveurs, au moins ça diffuse quelque chose » ont-ils expliqué. 

Les vidéos des chevaux à vendre vont être éditées et mises sur le site www.groupement-eleveurs-stemere.fr début de semaine prochaine. Jacques Hamel est en tout cas optimiste quant au succès de cette vente : « C’est la cinquième année que l'on organise cette vente et le commerce est plutôt actif en ce moment. Nous avons déjà des relations avec des acheteurs allemands et italiens, le fait de le mettre sur l’internet nous permets d’avoir les contacts avec la France entière, ainsi que des pays étrangers. Notre mission au sein du Groupement est surtout de mettre en valeur nos éleveurs. L’objectif est également de mettre en relation les éleveurs avec les acheteurs sans intermédiaire. Quand les chevaux passent par des intermédiaires le prix monte à chaque fois. De son côté, l'organisation n'en tire aucun profit, notre but c’est d’aider les éleveurs à vendre leurs chevaux. »

Plus d'informations : ICI