Ventes Cavalescence: Le point
mercredi 15 décembre 2010

cavalescence -2010 vente salon villepinte
Toute l'équipe de Cavalescence © Catherine Roux

Le salon du Cheval de Paris était pour la seconde année consécutive le théâtre de transactions bien menées pour une petite cinquantaine d’équidés, tirés à quatre épingles, proposés à la vente

Sous l’autorité de la FNC (Fédération nationale du Cheval) et sous la bannière de « Cavalescence » un groupe d’éleveurs proposait à la vente une petite trentaine de chevaux et une quinzaine de poneys. En amont les équidés ont fait l’objet d’un ciblage selon les principes chers aux protagonistes d’être bien élevés, bien dressés et bien dans leurs têtes. Sur place des fiches individuelles, des vidéos et des présentations montées et des essais personnalisés permettaient une approche complète du sujet choisi. Deux experts en éthologie étaient également présents pour parfaire la part d’approche comportementale nécessaire pour progresser dans la démarche.
Marie Casenave-Péré, responsable du concept Cavalescence, confirmait la bonne tenue de la vente. « Nous avons subi les affres des intempéries et nous constations hélas que les intéressés ne revenaient pas sur place pour finaliser l’acte d’achat comme cela s’est produit l’an passé. Cette année, ce sont les contacts qui priment et nous nous attendons à des phases constructives ultérieures en direct avec les éleveurs. Les chevaux qui n’ont pas été vendus restent présents en ligne sur le site Cavalescence pour permettre aux intéressés de faire de point ». Marie Casenave-Péré confirme par ailleurs la diversité géographique des destinations des chevaux vendus. En effet, un sujet part Corse, un autre se destine à l’exportation vers l’Afrique et un est sur le point de rejoindre la Réunion. Huit chevaux ont fait l’objet d’une vente ferme sur place et une bonne dizaine sont en cours de transaction. Cette vente donne aujourd’hui pleinement satisfaction confirme les intéressés. Si l’accompagnement des acheteurs s’avérait le souci premier pour les concepteurs, ces derniers s’aperçoivent que les contacts se renforcent avec de nombreux éleveurs qui souhaitent adhérer à ce type de manifestation. En effet, la confiance établie entre les parties prenantes et la transparence des démarches font aujourd’hui référence dans le milieu équestre.